Dragages Hong Kong et VSL, filiales de Bouygues Construction, viennent de remporter, en groupement avec le constructeur China Harbour, un contrat d'une valeur globale de 12,9 milliards de dollars hongkongais (1,25 milliard d’euros), y compris les sommes provisionnelles (provisional sums). A ce stade, Bouygues Construction enregistre une prise de commandes de 6,3 milliards de dollars hongkongais (607 millions d'euros).

Le projet comprend la réalisation de la première partie du pont entre Hong Kong et les villes de Zhuhai et de Macao. Par son montant, ce contrat est le marché de conception-construction le plus important jamais attribué à Hong Kong. Le groupement réalisera un tronçon de pont de 9,4 kilomètres, qui ira de l’île de l’aéroport international jusqu’à la limite des eaux territoriales de Hong Kong.

Ce pont supportera une autoroute à deux fois trois voies, au-dessus des eaux profondes de l’ouest de Hong Kong. Le groupement devra également assurer les travaux de génie électrique et mécanique et mettre en place les aides à la navigation locale, un système anticollision pour les bateaux, le système de maintenance et de surveillance des structures du pont. La réalisation de ce contrat présente de nombreux défis. La majeure partie des travaux sera exécutée à partir d’équipements basés en mer, ce qui requiert des dispositions logistiques spécifiques. Parallèlement, les voies de navigation devront être maintenues durant la construction.

Enfin, à cause de la proximité de l’aéroport, des limitations de hauteurs très strictes devront être respectées. La parfaite gestion du planning et de la logistique sera au coeur de la réussite du projet. Les travaux, qui commenceront mi-2012, mobiliseront 800 collaborateurs en période de pointe et près de 400 personnes dans la préfabrication des éléments. Ils dureront près de 4 ans et demi (54 mois), pour une livraison prévue en 2016. Le projet sera conforme aux normes environnementales les plus strictes dans tous les domaines (qualité de l’air et de l’eau, préservation de la pêche, gestion des déchets, etc.). Une attention particulière sera portée à la préservation de l’environnement naturel, afin de limiter la perturbation des fonds marins et de protéger les dauphins blancs de Chine, une espèce locale protégée.

Le pont Hong Kong - Zhuhai - Macao est l’un des dix grands projets d’infrastructures lancés par le gouvernement de Hong Kong dès 2007. Il fait partie d’un programme chinois visant à renforcer les liens entre les métropoles de la région. Il reliera Hong Kong à Zhuhai et à Macao, deux villes situées de l’autre côté du delta de la rivière des Perles. Ce nouveau contrat confirme le dynamisme de Bouygues Construction à Hong Kong, avec ses filiales VSL, très présente en Asie depuis les années 1970-1980, et Dragages Hong Kong. Implantée depuis plus de 60 ans à Hong Kong, Dragages a participé aux principaux projets d’infrastructure du territoire. Le pont est situé dans la zone de l’aéroport international, où Dragages exploite actuellement le centre international d’expositions AsiaWorld-Expo. Dragages Hong Kong réalise aussi plusieurs projets de bâtiment, dont un important terminal de croisières dessiné par Norman Foster, et des tunnels.


L’organisation pour les constructions scolaires de Grèce (SBO) en association avec l’Union Internationale des Architectes, à travers son Programme international Architecture et sources d’énergies renouvelables (UIA-ARES), lance un concours pour la conception d’un complexe éducatif européen à Voutes, Heraklion, sur l’île de Crète.

Ce concours international de projets, ouvert et anonyme a reçu l’approbation de l’Union internationale des architectes. PROGRAMME : Le complexe, innovant et bioclimatique, est destiné à l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux de l’information, basée en Grèce, depuis 2005. Il devra traduire le caractère multifonctionnel de l’équipement, favoriser la qualité de l’enseignement, utiliser des sources et des concepts énergétiques renouvelables et performants, exprimer une architecture innovante et responsable.

CONDITIONS DE PARTICIPATION : Le concours est ouvert aux architectes du monde ou aux équipes conduites par un architecte jouissant de ses droits d’exercice. La langue du concours est l’anglais. Les droits d’inscription s’élèvent à 100 euros.

LE JURY : Le jury international se compose de : Elissavet Aplakidou, architecte, Grèce, représentante du SBO, Ben Nakamura, architecte, Japon, représentant l’UIA; Nikos Fintikakis, représentant de la Chambre technique de Grèce (TCG) ; Olga Pappa, architecte, Grèce, representant l’Association des architectes grecs ; Eleni Mantziou, représentant l’Université technique d’Athènes ; Angela Brady, architecte, Présidente du RIBA ; Alastair Blyth représentant l’OCDE, Peter Droege (Australie) ; Françoise Hélène Jourda (France).

PRIX : Un montant total de 70 000 euros sera répartis entre le 1er prix (30 000 euros) ; le 2e prix (20 000 euros) ; le 3e prix (10 000 euros) et deux mentions de 5 000 euros chacune.

PRINCIPALES DATES DU CONCOURS : Inscriptions : du 23 avril au 31 mai 2012 -  Date limite d’expédition ou de dépôt des projets : 31 octobre 2012 - Date limite de réception des projets : 16 novembre 2012 - Réunion du jury : 17-19 décembre 2012 Publication des résultats : 21 décembre 2012 Inscriptions -  Informations www.seeh-competition.gr


CEMEX a annoncé aujourd'hui une hausse de son chiffre d'affaires net consolidé de 4 % au premier trimestre 2012 (environ 3,5 milliards d'USD) par rapport à la même période en 2011. L'EBITDA d'exploitation a progressé de 7 % au premier trimestre 2012 par rapport au même trimestre en 2011, pour atteindre 567 millions d'USD. Sur une base comparable pour les opérations en cours, ajustée en fonction des fluctuations des taux de change, l'EBITDA d'exploitation a augmenté de 10 %.

Cette augmentation des ventes nettes consolidées s'explique par une croissance des ventes essentiellement due à nos activités aux États-Unis, en Amérique du Sud/Centrale et dans les Caraïbes.

  • Le secteur des infrastructures et le secteur résidentiel demeurent les principaux moteurs de la demande sur la plupart de nos marchés.
  • La trésorerie disponible après les investissements en maintenance a été négative de 287 millions d'USD, alors qu'elle était négative de 300 millions d'USD au même trimestre en 2011.
  • Le résultat d'exploitation a atteint 240 millions d'USD au premier trimestre, soit une augmentation de 34 % par rapport à la même période en 2011. 

Fernando A. González, vice-président exécutif chargé de l'administration et des finances, a déclaré : « Ces résultats positifs dans la plupart de nos régions nous conduisent à penser que nous amorçons un virage. C'est le sixième trimestre consécutif de croissance de nos résultats. Nous avons également enregistré une augmentation de nos volumes consolidés de ciment en glissement annuel. Les prix consolidés du ciment, du béton prêt à l'emploi et des granulats ont également augmenté d'un trimestre sur l'autre en devises locales et en USD.


Bouygues Thaï, filiale de Bouygues Construction en Thaïlande, vient de signer un contrat de près de 100 millions d'euros avec le promoteur local Noble Development Plc., pour la réalisation de trois tours résidentielles haut de gamme et d'un immeuble de bureaux. Le projet, d'une surface totale de 157 000 m², est situé dans le quartier commercial très prisé de Ploenchit à Bangkok.

Les trois tours résidentielles, de 14, 47 et 52 étages (soit 180 mètres), accueilleront près de 1 450 logements, du studio au 3 pièces. L'immeuble de bureaux comptera quant à lui trois étages. Les travaux démarreront au troisième trimestre 2012 et dureront près de trois ans et demi (quarante mois).

Ils mobiliseront environ 1 800 collaborateurs en période de pointe et seront réalisés dans un environnement urbain très dense. Ce projet constitue la quatrième collaboration entre Bouygues Thaï et Noble Development Plc., signe de la confiance de ce client envers le Groupe. Entre 2003 et 2006, Bouygues Thaï a livré deux projets de villas et un hôtel 5 étoiles pour ce promoteur spécialisé dans les projets résidentiels. Bouygues Construction est implantée en Thaïlande depuis le début des années 1990 à travers deux filiales.

Bouygues Thaï, sa filiale de bâtiment, dispose d'un savoir-faire reconnu dans la réalisation de tours de grande hauteur. L'entreprise a par exemple construit l'ensemble résidentiel The Met, composé des trois plus hauts bâtiments résidentiels (232 m) de Bangkok à sa livraison en 2008. Elle réalise actuellement quatre autres tours de logement en Thaïlande, dont l'une culminera à 260 mètres. VSL, filiale de Bouygues Construction spécialisée dans les systèmes de précontrainte, intervient essentiellement sur des ouvrages d'art.

Ce nouveau contrat illustre le dynamisme de Bouygues Construction en Asie du Sud-Est, qui réalise actuellement de nombreux grands chantiers, notamment à Hong Kong (Cruise Terminal, ligne ferroviaire à grande vitesse Express Rail Link) et à Singapour (Sports Hub).


Bouygues Bâtiment International, filiale de Bouygues Construction, a signé un accord pour acquérir la totalité du capital de l’entreprise Thomas Vale. La transaction est soumise à l'accord des autorités de la concurrence de la Commission européenne.

Fondée en 1869, Thomas Vale, entreprise de construction dans la région des Midlands, emploie plus de 700 salariés. Elle devrait réaliser un chiffre d’affaires de plus de 200 millions de livres (plus de 240 millions d’euros) à la fin de l’exercice financier 2012 (mars 2012). Basée dans le comté du Worcestershire et présente à Birmingham, elle bénéficie d’une base de clientèle bien ancrée dans le centre de l’Angleterre. Thomas Vale est spécialisée dans la construction et la rénovation dans les secteurs public et privé, notamment le commerce de détail, les bureaux et les loisirs. Elle possède de nombreuses références dans les domaines du logement et de la réhabilitation, grâce à des partenariats de long terme avec le secteur public.

Sa croissance robuste et la qualité des projets réalisés lui ont valu une forte renommée dans le secteur, qui s'est traduite par l'attribution, à trois reprises ces dernières années, du Grand prix du jury (Judge’s Supreme Award) du magazine Construction News. Thomas Vale bénéficiera de l’expertise technique et commerciale de Bouygues Construction, notamment pour des offres à forte valeur ajoutée. Cette acquisition revêt une importance particulière dans le contexte du programme d’expansion de Bouygues Construction au Royaume-Uni, puisqu'elle donne accès au Groupe à une région dynamique et lui permet de compléter son réseau de filiales existantes (Bouygues UK, Warings, Leadbitter et sa filiale Denne, ainsi qu'ETDE), à Londres, dans le sud-est, dans le sud-ouest et au Pays de Galles. Bouygues Construction, qui s’est implantée au Royaume-Uni il y a environ 15 ans, y a développé progressivement son activité dans les secteurs du bâtiment, des travaux publics, de l'énergie et des services. Le Groupe y gère plusieurs partenariats public-privé (Private Finance Initiative), notamment le Home Office et des projets dans les secteurs de l'éducation, de la santé, de l'éclairage public et des infrastructures.

Le Groupe a également renforcé sa présence locale par l’acquisition de Warings en décembre 2007, et de Leadbitter début 2011.

À propos de Thomas Vale Thomas : Vale est l’un des groupes de construction les plus reconnus au Royaume-Uni. Il jouit d’une très bonne réputation en matière de qualité, liée à la réalisation de certains des projets les plus prestigieux du pays. Il travaille en étroite collaboration avec des clients publics et privés, ainsi qu'avec de nombreuses parties prenantes (professionnels, consultants, etc). L’entreprise propose une gamme complète de services : conception, construction, ingénierie et exploitation-maintenance durant tout le cycle de vie. Élu 7 fois Entrepreneur de l'année par des publications professionnelles du secteur de la construction, l’entreprise Thomas Vale est le seul entrepreneur de travaux britannique à avoir reçu à trois reprises le Grand prix du jury de Construction News. À l’avant-garde des évolutions que connaît le secteur, l’entreprise est déterminée à fournir des solutions économiques et respectueuses de l’environnement. Thomas Vale emploie, directement ou par l’intermédiaire de ses sous-traitants et consultants, plus de 3 500 personnes.


Aéroports de Paris Management (filiale d'Aéroports de Paris), Bouygues Bâtiment International (filiale de Bouygues Construction) et Viadukt (entreprise de construction croate), réunis au sein de la société de projet Zaic (Zagreb Airport International Company), viennent d'être désignés par le gouvernement croate attributaires pressentis du contrat de concession de l'aéroport de Zagreb. Cette étape marque le démarrage de la phase de bouclage financier. Ce contrat de concession comprend : · le financement, la conception et la construction d'un terminal aéroportuaire qui viendra remplacer l'actuel devenu obsolète. · l'exploitation pendant 30 ans de l'ensemble de l'aéroport, notamment les pistes, le terminal existant durant toute la durée des travaux, le nouveau terminal dès sa livraison, le terminal cargo, les parkings et les futurs développements immobiliers. Ce contrat de concession représente un investissement d'un montant total de 324 millions d'euros : 236 millions d'euros pour la conception et la réalisation du nouveau terminal et 88 millions d'euros pour la maintenance de l'ensemble des infrastructures de l'aéroport pendant toute la durée de la concession. Les travaux de construction, qui dureront trois ans, seront réalisés par Bouygues Bâtiment International en partenariat avec Viadukt et d'autres entreprises croates reconnues. Une fois réalisé, le nouveau terminal pourra accueillir 5 millions de passagers, contre 2 millions actuellement. Dans le cadre d'un contrat d'assistance technique, Aéroports de Paris Management sera en charge de l’exploitation et de la maintenance de l’aéroport. Ce nouvel aéroport s’ajoute aux 19 aéroports déjà présents dans le portefeuille d’Aéroports de Paris Management : 13 aéroports au Mexique, Amman (Jordanie), Maurice (République de Maurice), Alger (Algérie), Phnom Penh et Siem Reap (Cambodge), Jeddah (Arabie Saoudite), Conakry (Guinée), Liège (Belgique).


Depuis 2010, les Britanniques ont étendu leurs contrôles d’immigration en gare de Bruxelles à tous les passagers d’Eurostar, y compris ceux en possession de billets pour Lille ou Calais. A la suite de recours de certains passagers auprès de la Commission européenne, les autorités belges ont mis en place à partir du 14 février 2012 un « corridor Schengen », permettant aux passagers munis de billets pour Lille ou Calais d'éviter les contrôles britanniques au départ de Bruxelles. Les difficultés récentes liées à des immigrés clandestins qui se sont introduits au Royaume-Uni en prenant un billet d'Eurostar Bruxelles-Lille ou Bruxelles-Calais et en continuant jusqu'à Londres, ont conduit les autorités britanniques à rétablir les contrôles à l'arrivée à Londres, sauf en cas de suppression des arrêts à Calais et Lille.

Le gouvernement français a fait part de sa vive opposition à toute restriction des dessertes de Calais et de Lille et s’est mobilisé pour aider les autorités belges et britanniques à trouver une solution de compromis acceptable pour les voyageurs. Afin de préserver les dessertes de Lille et Calais auxquelles la France est très attachée, Thierry MARIANI, ministre chargé des Transports, a saisi dès la semaine dernière, Damian GREEN, ministre britannique de l’Immigration, et Maggie DE BLOCK, secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration, à l’Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, pour solliciter la mise en place rapide d’un groupe de travail tripartite entre les trois Etats. Par ailleurs, la situation a également été évoquée par la France lors du sommet franco-britannique du 17 février dernier.

A la suite des différentes interventions de Thierry MARIANI, un groupe de travail de haut niveau composé de représentants français, belges et britanniques s’est réuni vendredi dernier à Bruxelles, afin d’évoquer les pistes concrètes permettant le maintien des dessertes de Lille et Calais de la liaison Eurostar Bruxelles-Londres. Cette réunion a d’ores et déjà permis de rétablir la vente des billets entre Bruxelles et Lille sur une majorité de trains Eurostar. Ces premières orientations doivent être confirmées à l’occasion d’une nouvelle réunion du groupe dès la semaine prochaine. Elles devraient permettre de pérenniser la vente de billets avec des contrôles renforcés, mais sans perte de temps pour les passagers à l'arrivée à Londres.


ademe-maroc-fev12Pour réduire sa forte dépendance énergétique (97,5% de l’énergie consommée est importée) et la croissance de ses consommations d’énergie et d’électricité (respectivement + 5 % et + 7,5 %/an), le Maroc s’est fixé d’importants objectifs : 12% d’économies d’énergie et 2 GW supplémentaires d’énergie solaire d’ici 2020.

Le développement de plans d’actions concrets est devenu une priorité pour le pays qui a notamment lancé un Plan Solaire Marocain. Dans le cadre de ses partenariats internationaux et de ses actions de soutien, l’ADEME accompagne le Maroc depuis plus de 20 ans.

François Loos, Président de l’ADEME, est à Rabat les 13 et 14 février pour renouveler et renforcer cette collaboration et assurer pour deux ans le mandat de Président de l’association des agences méditerranéennes de maîtrise de l’énergie MEDENER.

Un jumelage Maroc - France/Allemagne pour une meilleure maîtrise de l’énergie

Pour renforcer les capacités techniques et le fonctionnement de l’ADEREE (Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique), le Maroc, la France et l’Allemagne s’associent dans le cadre d’un programme européen de jumelage institutionnel, dont le séminaire du 14 février en présence de M. François Loos, des autorités marocaines, de l’ensemble des partenaires et de la presse locale marquera le lancement officiel ; ainsi, jusqu’à fin 2013, plus d’une cinquantaine d’experts français et allemands partageront avec l’ADEREE et ses partenaires leur expérience en matière de performance énergétique et d’énergies renouvelables.

Financé par l’Union européenne, ce projet permettra de déployer 59 activités (missions, séminaires de formation, visites de sites et stages en France et en Allemagne), organisées en 5 volets d’actions : efficacité énergétique et énergies renouvelables dans les bâtiments sociaux neufs et pour la réhabilitation des bâtiments existants (ex : mise en place d’une réglementation thermique) efficacité énergétique dans les équipements diffus dans l’habitat et le tertiaire (ex : mise en place d’une étiquette énergie pour réfrigérateurs) efficacité énergétique et énergies renouvelables dans les PME de l’industrie et le gros tertiaire (ex : promotion de pratiques exemplaires et déclinables) efficacité énergétique et énergies renouvelables dans les régions et les collectivités locales, développement d’approches intégrées (ex : approche environnementale dans l’urbanisme lors de la construction de nouveaux quartiers) actions transversales (stratégies et outils de politique publique, formation, communication.


Cemex annonce sa sélection comme principal fournisseur de ciment pour le complexe touristique Baha Mar à Cable Beach, Nassau, en cours de construction par CCA Bahamas Limited. Ce complexe, qui accueillera le plus grand centre de loisirs des Caraïbes, devrait être livré en décembre 2014.

En tant que principal fournisseur, CEMEX fournira 110 000 tonnes de ciment lors de la première phase du projet, qui est en cours de construction sur une superficie d'environ 400 hectares et devrait permettre aux Bahamas de rester l'une des destinations touristiques les plus fréquentées au monde.

Le complexe Baha Mar devrait notamment inclure des hôtels et des condominiums de classe internationale et plus d'un kilomètre de plage. « Ce projet important va générer de nombreux emplois dans le secteur du bâtiment, et nous procure une grande satisfaction car il va contribuer à améliorer la qualité de vie d'un grand nombre de personnes.

Il répond à l'objectif de CEMEX d'offrir du bien-être grâce à des solutions de construction de qualité », explique Carlos González, Président de CEMEX aux Bahamas. En tant que prestataire d'envergure internationale dans le domaine des matériaux de construction, CEMEX met un point d'honneur à garantir, dans plus de 50 pays dans le monde, une excellence de la qualité et une assistance sans faille à ses clients et aux communautés qui font appel à ses services. 


Londres-jo-200jours-0112Pour marquer les 200 jours qui restent avant l’ouverture des Jeux, le Comité d’organisation de Londres 2012 (LOCOG) a tenu aujourd’hui à mettre l’accent sur les prochaines étapes de la préparation des deux évènements sportifs les plus importants de la planète qui se tiendront l’été prochain.

La Olympic Delivery Authority (ODA) ayant terminé la construction du Parc olympique, celui-ci va être officiellement livré au LOCOG qui a la charge de le transformer en un site entièrement opérationnel. Dennis Hone, directeur général de l’ODA a déclaré : « Nous transférons le Parc olympique au Comité d’organisation en toute confiance. Nous savons que le LOCOG poursuivra les travaux de préparation pour les Jeux afin de faire de Londres 2012 une opportunité et une expérience uniques pour chacun. » Le LOCOG va maintenant commencer la phase d’« accélération » des travaux pour aménager les sites et tester et autoriser les épreuves. Cela comprendra la construction de 10 000 mètres carré d’espaces commerciaux, l’installation du « look and feel » des Jeux partout dans le Parc et l’achat d’un million d’articles d’équipement sportif.

Le président du LOCOG, Seb Coe, a déclaré : « Le transfert du Parc olympique est comme le pistolet de départ de la course pour préparer le Parc et les sites à recevoir les deux évènements sportifs les plus importants de la planète.

Dans exactement 200 jours, 200 pays –plus que de membres des Nations Unies– enverront 15 000 athlètes et 20 000 membres des médias accrédités à Londres pour écrire l’histoire. »

Au cours des célébrations pour marquer ce tournant, le Premier ministre David Cameron a rencontré les espoirs du plongeon britanniques au centre aquatique. David Cameron a déclaré : « Je profite de la visite par les ministres des sites olympiques, des entreprises, écoles et organisations associées à 2012 partout dans le Royaume-Uni pour déclarer haut et fort que nous sommes déterminés à optimiser les bénéfices de 2012 partout au Royaume-Uni, dans des domaines aussi variés que le tourisme et le commerce, le sport et l’investissement. »

Noms des sites de compétition

Le LOCOG a également révélé les nouveaux noms de deux sites du Parc olympique ; Ces nouveaux noms sont :

  • Riverbank Arena (ancien centre de Hockey). Le site accueillera les épreuves de hockey pendant les Jeux Olympiques et le football à cinq et football à sept des Jeux Paralympiques. Le nouveau nom reflète l’emplacement du site au bord de la rivière Lea dans le Parc olympique.
  • Copper Box (ancien pavillon de handball). Le site accueillera les sessions de handball olympique et la discipline d’escrime du pentathlon moderne, puis le goalball pendant les Jeux Paralympiques. Le nouveau nom reflète la forme de boîte du bâtiment et les parements distinctifs en cuivre qui créent un repère visuel pour les spectateurs qui se rendent sur le site.

A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET