Bouygues Bâtiment International, filiale de Bouygues Construction, a signé un accord pour acquérir la totalité du capital de l’entreprise Thomas Vale. La transaction est soumise à l'accord des autorités de la concurrence de la Commission européenne.

Fondée en 1869, Thomas Vale, entreprise de construction dans la région des Midlands, emploie plus de 700 salariés. Elle devrait réaliser un chiffre d’affaires de plus de 200 millions de livres (plus de 240 millions d’euros) à la fin de l’exercice financier 2012 (mars 2012). Basée dans le comté du Worcestershire et présente à Birmingham, elle bénéficie d’une base de clientèle bien ancrée dans le centre de l’Angleterre. Thomas Vale est spécialisée dans la construction et la rénovation dans les secteurs public et privé, notamment le commerce de détail, les bureaux et les loisirs. Elle possède de nombreuses références dans les domaines du logement et de la réhabilitation, grâce à des partenariats de long terme avec le secteur public.

Sa croissance robuste et la qualité des projets réalisés lui ont valu une forte renommée dans le secteur, qui s'est traduite par l'attribution, à trois reprises ces dernières années, du Grand prix du jury (Judge’s Supreme Award) du magazine Construction News. Thomas Vale bénéficiera de l’expertise technique et commerciale de Bouygues Construction, notamment pour des offres à forte valeur ajoutée. Cette acquisition revêt une importance particulière dans le contexte du programme d’expansion de Bouygues Construction au Royaume-Uni, puisqu'elle donne accès au Groupe à une région dynamique et lui permet de compléter son réseau de filiales existantes (Bouygues UK, Warings, Leadbitter et sa filiale Denne, ainsi qu'ETDE), à Londres, dans le sud-est, dans le sud-ouest et au Pays de Galles. Bouygues Construction, qui s’est implantée au Royaume-Uni il y a environ 15 ans, y a développé progressivement son activité dans les secteurs du bâtiment, des travaux publics, de l'énergie et des services. Le Groupe y gère plusieurs partenariats public-privé (Private Finance Initiative), notamment le Home Office et des projets dans les secteurs de l'éducation, de la santé, de l'éclairage public et des infrastructures.

Le Groupe a également renforcé sa présence locale par l’acquisition de Warings en décembre 2007, et de Leadbitter début 2011.

À propos de Thomas Vale Thomas : Vale est l’un des groupes de construction les plus reconnus au Royaume-Uni. Il jouit d’une très bonne réputation en matière de qualité, liée à la réalisation de certains des projets les plus prestigieux du pays. Il travaille en étroite collaboration avec des clients publics et privés, ainsi qu'avec de nombreuses parties prenantes (professionnels, consultants, etc). L’entreprise propose une gamme complète de services : conception, construction, ingénierie et exploitation-maintenance durant tout le cycle de vie. Élu 7 fois Entrepreneur de l'année par des publications professionnelles du secteur de la construction, l’entreprise Thomas Vale est le seul entrepreneur de travaux britannique à avoir reçu à trois reprises le Grand prix du jury de Construction News. À l’avant-garde des évolutions que connaît le secteur, l’entreprise est déterminée à fournir des solutions économiques et respectueuses de l’environnement. Thomas Vale emploie, directement ou par l’intermédiaire de ses sous-traitants et consultants, plus de 3 500 personnes.


Aéroports de Paris Management (filiale d'Aéroports de Paris), Bouygues Bâtiment International (filiale de Bouygues Construction) et Viadukt (entreprise de construction croate), réunis au sein de la société de projet Zaic (Zagreb Airport International Company), viennent d'être désignés par le gouvernement croate attributaires pressentis du contrat de concession de l'aéroport de Zagreb. Cette étape marque le démarrage de la phase de bouclage financier. Ce contrat de concession comprend : · le financement, la conception et la construction d'un terminal aéroportuaire qui viendra remplacer l'actuel devenu obsolète. · l'exploitation pendant 30 ans de l'ensemble de l'aéroport, notamment les pistes, le terminal existant durant toute la durée des travaux, le nouveau terminal dès sa livraison, le terminal cargo, les parkings et les futurs développements immobiliers. Ce contrat de concession représente un investissement d'un montant total de 324 millions d'euros : 236 millions d'euros pour la conception et la réalisation du nouveau terminal et 88 millions d'euros pour la maintenance de l'ensemble des infrastructures de l'aéroport pendant toute la durée de la concession. Les travaux de construction, qui dureront trois ans, seront réalisés par Bouygues Bâtiment International en partenariat avec Viadukt et d'autres entreprises croates reconnues. Une fois réalisé, le nouveau terminal pourra accueillir 5 millions de passagers, contre 2 millions actuellement. Dans le cadre d'un contrat d'assistance technique, Aéroports de Paris Management sera en charge de l’exploitation et de la maintenance de l’aéroport. Ce nouvel aéroport s’ajoute aux 19 aéroports déjà présents dans le portefeuille d’Aéroports de Paris Management : 13 aéroports au Mexique, Amman (Jordanie), Maurice (République de Maurice), Alger (Algérie), Phnom Penh et Siem Reap (Cambodge), Jeddah (Arabie Saoudite), Conakry (Guinée), Liège (Belgique).


Depuis 2010, les Britanniques ont étendu leurs contrôles d’immigration en gare de Bruxelles à tous les passagers d’Eurostar, y compris ceux en possession de billets pour Lille ou Calais. A la suite de recours de certains passagers auprès de la Commission européenne, les autorités belges ont mis en place à partir du 14 février 2012 un « corridor Schengen », permettant aux passagers munis de billets pour Lille ou Calais d'éviter les contrôles britanniques au départ de Bruxelles. Les difficultés récentes liées à des immigrés clandestins qui se sont introduits au Royaume-Uni en prenant un billet d'Eurostar Bruxelles-Lille ou Bruxelles-Calais et en continuant jusqu'à Londres, ont conduit les autorités britanniques à rétablir les contrôles à l'arrivée à Londres, sauf en cas de suppression des arrêts à Calais et Lille.

Le gouvernement français a fait part de sa vive opposition à toute restriction des dessertes de Calais et de Lille et s’est mobilisé pour aider les autorités belges et britanniques à trouver une solution de compromis acceptable pour les voyageurs. Afin de préserver les dessertes de Lille et Calais auxquelles la France est très attachée, Thierry MARIANI, ministre chargé des Transports, a saisi dès la semaine dernière, Damian GREEN, ministre britannique de l’Immigration, et Maggie DE BLOCK, secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration, à l’Intégration sociale et à la Lutte contre la pauvreté, pour solliciter la mise en place rapide d’un groupe de travail tripartite entre les trois Etats. Par ailleurs, la situation a également été évoquée par la France lors du sommet franco-britannique du 17 février dernier.

A la suite des différentes interventions de Thierry MARIANI, un groupe de travail de haut niveau composé de représentants français, belges et britanniques s’est réuni vendredi dernier à Bruxelles, afin d’évoquer les pistes concrètes permettant le maintien des dessertes de Lille et Calais de la liaison Eurostar Bruxelles-Londres. Cette réunion a d’ores et déjà permis de rétablir la vente des billets entre Bruxelles et Lille sur une majorité de trains Eurostar. Ces premières orientations doivent être confirmées à l’occasion d’une nouvelle réunion du groupe dès la semaine prochaine. Elles devraient permettre de pérenniser la vente de billets avec des contrôles renforcés, mais sans perte de temps pour les passagers à l'arrivée à Londres.


ademe-maroc-fev12Pour réduire sa forte dépendance énergétique (97,5% de l’énergie consommée est importée) et la croissance de ses consommations d’énergie et d’électricité (respectivement + 5 % et + 7,5 %/an), le Maroc s’est fixé d’importants objectifs : 12% d’économies d’énergie et 2 GW supplémentaires d’énergie solaire d’ici 2020.

Le développement de plans d’actions concrets est devenu une priorité pour le pays qui a notamment lancé un Plan Solaire Marocain. Dans le cadre de ses partenariats internationaux et de ses actions de soutien, l’ADEME accompagne le Maroc depuis plus de 20 ans.

François Loos, Président de l’ADEME, est à Rabat les 13 et 14 février pour renouveler et renforcer cette collaboration et assurer pour deux ans le mandat de Président de l’association des agences méditerranéennes de maîtrise de l’énergie MEDENER.

Un jumelage Maroc - France/Allemagne pour une meilleure maîtrise de l’énergie

Pour renforcer les capacités techniques et le fonctionnement de l’ADEREE (Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique), le Maroc, la France et l’Allemagne s’associent dans le cadre d’un programme européen de jumelage institutionnel, dont le séminaire du 14 février en présence de M. François Loos, des autorités marocaines, de l’ensemble des partenaires et de la presse locale marquera le lancement officiel ; ainsi, jusqu’à fin 2013, plus d’une cinquantaine d’experts français et allemands partageront avec l’ADEREE et ses partenaires leur expérience en matière de performance énergétique et d’énergies renouvelables.

Financé par l’Union européenne, ce projet permettra de déployer 59 activités (missions, séminaires de formation, visites de sites et stages en France et en Allemagne), organisées en 5 volets d’actions : efficacité énergétique et énergies renouvelables dans les bâtiments sociaux neufs et pour la réhabilitation des bâtiments existants (ex : mise en place d’une réglementation thermique) efficacité énergétique dans les équipements diffus dans l’habitat et le tertiaire (ex : mise en place d’une étiquette énergie pour réfrigérateurs) efficacité énergétique et énergies renouvelables dans les PME de l’industrie et le gros tertiaire (ex : promotion de pratiques exemplaires et déclinables) efficacité énergétique et énergies renouvelables dans les régions et les collectivités locales, développement d’approches intégrées (ex : approche environnementale dans l’urbanisme lors de la construction de nouveaux quartiers) actions transversales (stratégies et outils de politique publique, formation, communication.


Cemex annonce sa sélection comme principal fournisseur de ciment pour le complexe touristique Baha Mar à Cable Beach, Nassau, en cours de construction par CCA Bahamas Limited. Ce complexe, qui accueillera le plus grand centre de loisirs des Caraïbes, devrait être livré en décembre 2014.

En tant que principal fournisseur, CEMEX fournira 110 000 tonnes de ciment lors de la première phase du projet, qui est en cours de construction sur une superficie d'environ 400 hectares et devrait permettre aux Bahamas de rester l'une des destinations touristiques les plus fréquentées au monde.

Le complexe Baha Mar devrait notamment inclure des hôtels et des condominiums de classe internationale et plus d'un kilomètre de plage. « Ce projet important va générer de nombreux emplois dans le secteur du bâtiment, et nous procure une grande satisfaction car il va contribuer à améliorer la qualité de vie d'un grand nombre de personnes.

Il répond à l'objectif de CEMEX d'offrir du bien-être grâce à des solutions de construction de qualité », explique Carlos González, Président de CEMEX aux Bahamas. En tant que prestataire d'envergure internationale dans le domaine des matériaux de construction, CEMEX met un point d'honneur à garantir, dans plus de 50 pays dans le monde, une excellence de la qualité et une assistance sans faille à ses clients et aux communautés qui font appel à ses services. 


Londres-jo-200jours-0112Pour marquer les 200 jours qui restent avant l’ouverture des Jeux, le Comité d’organisation de Londres 2012 (LOCOG) a tenu aujourd’hui à mettre l’accent sur les prochaines étapes de la préparation des deux évènements sportifs les plus importants de la planète qui se tiendront l’été prochain.

La Olympic Delivery Authority (ODA) ayant terminé la construction du Parc olympique, celui-ci va être officiellement livré au LOCOG qui a la charge de le transformer en un site entièrement opérationnel. Dennis Hone, directeur général de l’ODA a déclaré : « Nous transférons le Parc olympique au Comité d’organisation en toute confiance. Nous savons que le LOCOG poursuivra les travaux de préparation pour les Jeux afin de faire de Londres 2012 une opportunité et une expérience uniques pour chacun. » Le LOCOG va maintenant commencer la phase d’« accélération » des travaux pour aménager les sites et tester et autoriser les épreuves. Cela comprendra la construction de 10 000 mètres carré d’espaces commerciaux, l’installation du « look and feel » des Jeux partout dans le Parc et l’achat d’un million d’articles d’équipement sportif.

Le président du LOCOG, Seb Coe, a déclaré : « Le transfert du Parc olympique est comme le pistolet de départ de la course pour préparer le Parc et les sites à recevoir les deux évènements sportifs les plus importants de la planète.

Dans exactement 200 jours, 200 pays –plus que de membres des Nations Unies– enverront 15 000 athlètes et 20 000 membres des médias accrédités à Londres pour écrire l’histoire. »

Au cours des célébrations pour marquer ce tournant, le Premier ministre David Cameron a rencontré les espoirs du plongeon britanniques au centre aquatique. David Cameron a déclaré : « Je profite de la visite par les ministres des sites olympiques, des entreprises, écoles et organisations associées à 2012 partout dans le Royaume-Uni pour déclarer haut et fort que nous sommes déterminés à optimiser les bénéfices de 2012 partout au Royaume-Uni, dans des domaines aussi variés que le tourisme et le commerce, le sport et l’investissement. »

Noms des sites de compétition

Le LOCOG a également révélé les nouveaux noms de deux sites du Parc olympique ; Ces nouveaux noms sont :

  • Riverbank Arena (ancien centre de Hockey). Le site accueillera les épreuves de hockey pendant les Jeux Olympiques et le football à cinq et football à sept des Jeux Paralympiques. Le nouveau nom reflète l’emplacement du site au bord de la rivière Lea dans le Parc olympique.
  • Copper Box (ancien pavillon de handball). Le site accueillera les sessions de handball olympique et la discipline d’escrime du pentathlon moderne, puis le goalball pendant les Jeux Paralympiques. Le nouveau nom reflète la forme de boîte du bâtiment et les parements distinctifs en cuivre qui créent un repère visuel pour les spectateurs qui se rendent sur le site.

Le gouvernement portugais a adopté jeudi en conseil des ministres une réforme de la loi sur les loyers qui doit permettre d'assouplir et de dynamiser le marché immobilier, une mesure prévue par le plan d'aide financière accordé au pays par l'UE et le FMI.

Un des objectifs prioritaires de cette réforme est de "dynamiser le marché de la location pour augmenter l'offre de logements à prix accessibles", a déclaré la ministre de l'Aménagement du territoire Assunçao Cristas.

"Cela aura des conséquences très positives pour la mobilité des gens et des travailleurs", a-t-elle souligné lors d'une conférence de presse.

Avec 73% de personnes propriétaires de leur logement contre seulement 19% qui le louent, "le Portugal ne dispose pas d'un véritable marché de la location comparable à celui que l'on trouve dans d'autres pays", a estimé Mme Cristas.

"Il est pour le gouvernement très clair, et cela correspond aussi aux engagements pris dans le cadre du programme d'aide, qu'il faut inverser cette situation", a-t-elle dit.

Pour ce faire, le gouvernement souhaite notamment simplifier et accélérer les procédures d'éviction, tandis que les nouveaux contrats cesseront d'être encadrés par une durée minimale légale.

La proposition de loi à soumettre au Parlement prévoit également des mécanismes permettant d'actualiser les loyers des contrats signés avant 1990, qui se trouvent actuellement gelés.

En échange d'une aide de 78 milliards d'euros de l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI), le Portugal s'est engagé à mettre en oeuvre un vaste programme de rigueur et de réformes sur trois ans.

Tout en jugeant que le programme portugais avait pris "un bon départ", les représentants de la "Troïka" UE-BCE-FMI avaient souligné en novembre que Lisbonne devait faire "de nouveaux efforts pour revigorer le programme de réformes structurelles".

© 2011 AFP


Le ministre italien de la Culture Lorenzo Ornaghi a finalement reconduit mercredi Paolo Baratta à la tête de la Biennale de Venise, après le retrait d'un candidat contesté pour diriger cette institution coiffant la Mostra de cinéma mais aussi les Biennales d'art et d'architecture.

Cette nomination est intervenue après l'avis favorable donné par les commissions Culture de la Chambre des députés et du Sénat, a annoncé le ministère dans un communiqué.

En octobre, la décision du gouvernement de Silvio Berlusconi de nommer une personnalité sans expérience dans ce domaine mais proche du Cavaliere avait donné lieu à une polémique, le candidat pressenti, Giulio Malgara, ayant fait toute sa carrière dans la publicité et ne disposant d'aucune expérience dans le secteur de la culture.

Finalement, le 10 novembre, le prédécesseur de M. Ornaghi, Giancarlo Galan, avait renoncé à nommer M. Malgara, une décision saluée tant par le maire de Venise Giorgio Orsoni (Parti démocrate, opposition de gauche) que par le conseil d'administration de la Biennale.

Paolo Baratta avait été nommé président de la Biennale en 2008 après avoir déjà occupé ce poste de 1998 à 2000.

Pendant son mandat, il est crédité d'avoir augmenté les espaces d'exposition de la Biennale et obtenu en 2011 une hausse de fréquentation de 13% de la Biennale d'Art par rapport à la dernière édition en 2009.

La Biennale de Venise, fondée en 1893, compte six secteurs: art, architecture, musique, cinéma, danse et théâtre.

© 2011 AFP


Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis remontent après être tombées en 2007-2010 bien plus bas qu'on le pensait jusque-là, selon des chiffres publiés mercredi par l'Association nationale des agents immobiliers américaine (NAR).

Les ventes de logements anciens ont progressé en novembre pour le deuxième mois de suite, de 4,0% par rapport à octobre, en données corrigées des variations saisonnières, a indiqué l'Association dans un communiqué.

En glissement annuel, leur hausse a atteint 12,2% le mois passé, selon la NAR, dont l'indicateur des reventes de logements apparaît s'est établi à 4,42 millions de transactions en rythme annualisé en novembre, soit nettement moins que ce que donnait la prévision médiane des analystes (5,03 millions).

L'importance de cet écart s'explique par le fait que la NAR a revu en baisse de 14,3% en moyenne son estimation des reventes sur 2007-2010.

La NAR explique cette révision par des facteurs techniques l'ayant amenée à comptabiliser des ventes qui n'auraient pas du l'être et affirme que cela ne devrait avoir qu'"un effet mineur sur les révisions à venir du produit intérieur brut" officiel des Etats-Unis.

© 2011 AFP


Les saisies immobilières ont chuté aux Etats-Unis en novembre mais tout indique qu'elle devraient repartir en forte hausse dans les mois à venir, a estimé jeudi le cabinet spécialisé RealtyTrac.

L'indicateur mensuel du cabinet dénombre 56.124 logements saisis par des créanciers en novembre, soit 17% de moins qu'en octobre et qu'un an plus tôt.

"En dépit d'un baisse saisonnière analogue à celle que nous avons vue lors de chacune des quatre années précédentes, les chiffres de novembre annoncent l'arrivée d'une nouvelle vague de procédures, dont nombre pourraient aboutir à" des saisies "au début de l'année prochaine", écrit RealtyTrac.

"Les ventes aux enchères de logements annoncées dans le cadre d'une procédure de saisie ont atteint en novembre leur niveau le plus élevé en neuf mois", ajoute le cabinet dans un communiqué, liant cette hausse à une "poussée" des notifications de retard de paiement ou de défaillance envoyées par des créanciers à des emprunteurs depuis le mois d'août.

RealtyTrac publie son indicateur des saisies depuis 2005. Il a recensé en 2010 un nombre record de 1.050.500 logements dont la propriété à été recouvrée par des créanciers aux Etats-Unis.

Les saisies ont nettement ralenti dans le courant de l'année à la suite de la révélation, à l'automne 2010, d'irrégularités à grande échelle au sein de plusieurs grandes banques et sociétés de recouvrement de créances dans le traitement des procédures de saisie.

La banque centrale américaine (Fed) a indiqué en septembre que le problème des saisies ne montrait aucun signe d'amélioration et devrait toucher "plus d'un million de foyers" cette année, et encore "un million environ" en 2012 puis en 2013.

© 2011 AFP


A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET