La Grèce est prête à prendre de nouvelles mesures d'économies pour tenir, comme l'exigent ses créanciers, ses engagements de réduction du déficit public 2011, a indiqué le ministre grec des Finances Evangélos Vénizélos dans un entretien dimanche au quotidien Kathimérini.

Les médias audiovisuels grecs indiquaient que le gouvernement socialiste devait annoncer de telles mesures additionnelles dès dimanche, avant ou durant une conférence de presse du Premier ministre Georges Papandréou prévue à la mi-journée, mais retardée par la tenue d'un conseil des ministre informel et impromptu.

Dans son entretien à Kathimérini (libéral), M. Vénizélos n'exclut pas que "maintenant que nous entrons dans le dernier trimestre, il soit nécessaire de prendre des mesures ayant un résultat budgétaire immédiat pour que nous tenions nos objectifs", d'un déficit public ramené à 16,7 milliards d'euros.

Selon les médias, le gouvernement envisage notamment une taxe immobilière exceptionnelle pour combler le manque à gagner de près de 2 milliards d'euros plaçant la Grèce hors de ses clous budgétaires pour 2011.

La zone euro et le Fonds monétaire international exigent du pays qu'il respecte les objectifs convenus menaçant, si tel n'était pas le cas, de couper la perfusion financière mise en place en mai 2010 pour sauver le pays de la faillite.

La troïka de représentants de ces baîlleurs de fonds est attendue la semaine prochaine à Athènes pour de nouvelles négociations à ce sujet.

© 2011 AFP


Le ministre grec des Finances Evangélos Vénizélos, a annoncé dimanche des mesures supplémentaires d'économies en 2011, d'environ "deux milliards d'euros", pour atténuer le déficit des comptes publics, comme l'exigent l'Union européenne et le FMI pour maintenir le pays sous perfusion financière.

Pour que le pays tienne ses engagements de réduction de son déficit budgétaire, il y a "pour 2011 un manque à gagner d'environ 2 milliards d'euros, qui doit être comblé", et "la seule mesure efficace est d'instaurer une taxe spéciale sur la propriété immobilière", a annoncé le ministre dans des déclarations en direct à la télévision.

Il a jugé ce "nouvel effort national" indispensable face à une "atmosphère" néfaste à la Grèce à l'étranger, où les rumeurs ont repris concernant les risques d'une cessation de paiement, voire sur l'hypothèse d'une sortie du pays de l'euro.

"Notre priorité immédiate est le respect intégral des objectifs budgétaires pour 2011", a dit M. Vénizélos, avec un déficit à 17,1 milliards "en incluant le service de la dette" et "pour 2012 à 14,9 milliards".

Le ministre a souligné que le pays continuait à travailler comme prévu avec les responsables de la troïka de ses créanciers (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international).

Le départ des experts de la Troïka qui étaient venus à Athènes participer au contrôle des comptes grecs -- expliqué par une partie des analystes pessimistes sur l'avenir de la Grèce comme l'illustration du fossé grandissant entre le pays et ses créanciers "était planifié" a affirmé M. Vénizélos.

"Il était lié à un besoin de travailler sur le budget 2011 et préparer le budget 2012. Le problème n'est pas notre contact avec la Troïka" a-t-il dit en soulignant un "changement de paysage, dû à la position de certains pays très importants et avec un rôle déterminant dans l'eurozone".

Il a par ailleurs affirmé que les rumeurs relayées par le Spiegel dimanche sur le fait que l'Allemagne se préparait à une faillite de la Grèce ont "été démenties par l'Allemagne" et souligné que le vaste plan d'échange d'obligations grecques avec les banques privées marchait "très bien".

Principale mesure annoncée par le gouvernement socialiste, la nouvelle taxe immobilière sur deux ans, est une taxe à taux variable en fonction de l'usage, de la taille et de la zone où se situe le bien immobilier, avec un "taux moyen de 4 euros par mètre carré".

Selon M. Vénizélos, il s'agit d'une mesure "juste" opérant la distinction "entre riches et démunis", qui vise "à remplacer les rentrées non perçues" du fait de la récession et de l'évasion fiscale. La taxe doit entrer en vigueur "immédiatement" via les factures d'électricité.

M. Vénizélos a aussi annoncé la suppression d"un salaire mensuel entier "pour tous les élus grecs, "du chef de l'Etat aux maires" et annoncé un rendez-vous avec les représentants des armateurs pour étudier "comment ils peuvent contribuer de manière immédiate et efficace" au redressement du pays.

Ces nouvelle mesures s'ajoutent à l'annonce de l'accélération de celles déjà votées mais en souffrance d'application.

© 2011 AFP


Malgré la crise internationale, la Chine a vu le nombre de ses milliardaires en dollars progresser fortement cette année, à 271 contre 189, selon le classement publié mercredi par le groupe Hurun en tête duquel figure un magnat de la machine-outil.

En dépit de la crise économique, la deuxième économie mondiale a continué de produire des milliardaires à un rythme accéléré, selon le classement annuel publié par Hurun, qui détient des magazines de luxe et un institut de recherches.

La plupart de ces fortunes ont été bâties dans les secteurs de l'immobilier et du commerce de détail, selon Hurun qui établit la liste des 50 plus grosses fortunes de Chine, avant de publier celle des 1.000 dans les semaines à venir.

"Les riches en Chine ont défié la crise financière internationale avec une nouvelle année de croissance record", a déclaré dans un communiqué Rupert Hoogewerf, fondateur du Rapport Hurun.

Sur les 50 premières fortunes, 29 en tirent une grande partie du secteur immobilier tandis que les dix premières, quatre sont dues essentiellement à cette activité.

"Il y a apparemment un boom sans fin de la construction en Chine. Quasiment tous les magnats sont impliqués dans le marché immobilier", a déclaré M. Hoogewerf à l'AFP.

Cette année, la Chine comptait 271 milliardaires en dollars contre 189 l'an dernier. Le montant minimal pour figurer sur la liste des 1.000 plus grosses fortunes de Chine est passé à 310 millions de dollars contre 220 millions en 2010.

Liang Wengen, cofondateur de la compagnie de machine-outil Sany, a été propulsé de la 4e place l'an dernier à la 1ère du classement avec une fortune estimée à 11 milliards de dollars grâce à des affaires florissantes permises par la croissance soutenue en Chine.

Le magnat des boissons et ex-partenaire du français Danone, Zong Qinghou, de Wahaha, a abandonné sa 1ère place pour se trouver en deuxième position, avec 10,7 milliards de dollars.

"Peu importe qu'il soit sur la liste ou non. Nous n'y attachons pas une grande importance", a déclaré à l'AFP Shan Qining, porte-parole de Wahaha.

M. Zong est suivi, en 3e position par le cofondateur du moteur de recherche Baidu, Robin Li, avec 8,8 milliards de dollars.

Baidu, qui représente les trois quarts des recherches sur l'internet en Chine, a largement bénéficié du retrait partiel du marché de l'américain Google, en conflit l'an dernier avec le régime chinois.

Un autre magnat des boissons, Yan Bin, du Ruoy Chai International Group, distributeur des très populaires boissons énergisantes Red Bull, arrive en 4e position avec une fortune évaluée à 7,8 milliards de dollars.

Sur les 50 personnalités du classement, 29 ont amassé une partie de leur fortune dans l'immobilier. Et parmi les dix premières, quatre très largement dans ce même secteur.

C'est le cas de Xu Jiayin, patron de l'Evergrande Real Estate Group, classé 5e et de Wang Jianlin, du groupe Wanda, 6e.

En 7e position arrive la première femme du classement, Wu Yajun, responsable de Longfor, autre compagnie de l'immobilier.

Le classement Hurun est en concurrence avec le classement du magazine américain Forbes, attendu jeudi.

© 2011 AFP


Les prix des logements au Royaume-Uni ont baissé de 1,2% en août après trois mois de hausse, dans un marché qui reste volatil, selon l'étude mensuelle de la banque Halifax publiée mercredi.

Le prix moyen d'un logement au Royaume-Uni s'est établi à 161.743 livres (environ 185.000 euros) le mois dernier, en recul de 2,6% sur un an, selon Halifax, filiale du groupe bancaire Lloyds Banking Group spécialisée dans le crédit immobilier.

"Le faible niveau des transactions tend à rendre les prix immobiliers volatils d'un mois sur l'autre", a expliqué un économiste de la banque, Martin Ellis.

La baisse du mois d'août succède à plusieurs mois de hausse consécutifs. Sur les trois derniers mois, les prix ont augmenté de 1%.

Halifax s'attend à "une stabilité globale concernant les prix et l'activité sur les mois à venir".

La banque mutualiste Nationwide a récemment publié des chiffres allant dans le même sens, montrant que le prix des logements ont diminué le mois dernier, et jugé qu'ils pourraient continuer à baisser en raison du climat économique morose.

Howard Archer, économiste au cabinet IHS Global Insight, a pour sa part confirmé mercredi s'attendre à une baisse des prix immobiliers de près de 5% d'ici la mi-2012, sur fond de croissance molle, de hausse du chômage et de moral des ménages en berne.

© 2011 AFP


Le parlement grec a adopté mercredi une loi visant à mettre fin aux constructions immobilières illégales qui rongent les forêts et le littoral du pays, un texte jugé "inacceptable" par les principales organisations écologistes qui n'y voient qu'un moyen de renflouer les caisses de l'Etat.

La loi a été votée par la majorité socialiste et l'opposition de droite, dont les partis respectifs ont fermé les yeux pendant des décennies sur le bétonnage sauvage des environs verts et balnéaires des grandes villes et de sites naturels en province, au prix notamment de destructeurs incendies de forêts.

Cette réforme permet la régularisation pour 30 ans des constructions illégales postérieures à 1955 -- estimées à près d'un million -- via le paiement d'une amende forfaitaire.

A titre d'exemple, les propriétaires d'une résidence secondaire comptant 100 m2 illégaux devront payer de 9.000 à 36.720 euros en fonction de la zone concernée, de l'ancienneté du bâtiment -- avec de fortes ristournes pour ceux datant d'avant 1983 --, et enfin de la nature des infractions.

En contrepartie de cette légalisation -- qui ne dit pas son nom car la Constitution l'interdit -- de nouvelles règles sont instaurées, censées empêcher les constructions illégales, et la démolition des bâtiments dressés sur le foncier public, les forêts, les sites archéologiques et les rivages.

Selon le ministère de l'Environnement, cette amnistie vise à tracer "une ligne rouge" afin de tirer un trait sur les pratiques passées, en comblant un vide légal qui alimente la corruption des services concernés.

Son titulaire, Georges Papaconstantinou, ex-ministre des Finances, a aussi jugé non négligeable le gain attendu, le chiffrant à "un ou deux milliards d'euros". Une partie de celui-ci ira à la principale caisse de sécurité sociale, et le reste à un "fonds vert" destiné à financer notamment les démolitions.

Mais rappelant que deux lois similaires en 1983 et 1985 sont restées lettre morte, les dix principales organisations écologistes, dont les branches grecques de Greenpeace et du WWF, ont dénoncé une réforme "inacceptable".

Selon elles, la mesure sera "désastreuse pour l'environnement", en légitimant les constructions illégales, alors que dans l'attente d'un cadastre et de cartes forestières, les autorités ne peuvent pas en contrôler l'application.

© 2011 AFP


Le nouveau site du World Trade Center à New York est "une victoire de la vie", a déclaré mercredi son principal architecte Daniel Libeskind, à quelques jours du dixième anniversaire des attentats du 11-Septembre.

Le site, encore en pleine reconstruction, parle "de mémoire et d'amour, c'est une victoire de la vie sur les événements", a-t-il déclaré à des journalistes, en expliquant la philosophie de son projet.

M. Libeskind, choisi en février 2003 pour repenser l'ensemble des 6,5 hectares du site dévasté, a expliqué qu'en tant qu'immigrant il avait voulu faire de cet endroit, situé dans le sud de Manhattan non loin de la Statue de la liberté, un symbole "de vie et de liberté".

Il ne s'agissait pas seulement de construire, il s'agissait "de créer une mémoire, la mémoire des quelque 3.000 personnes de 90 pays différents qui sont mortes" dans les attentats du 11-Septembre, a-t-il dit.

Et il a expliqué qu'il avait voulu, pour la tour emblématique du site, la WTC1 (one World Trade Center) aussi connue sous le nom de "tour de la liberté", "lui donner une hauteur qui ne serait jamais surpassée".

La tour de 104 étages, en cours de construction, sera une fois achevée en 2013 la tour la plus haute des Etats-Unis: 541 mètres et une flèche de 124,3 mètres.

Elle fait, en pieds (l'unité de mesure aux Etats-Unis), 1776 pieds, la date de la déclaration d'indépendance, a souligné M. Libeskind en insistant ce choix symbolique, pour ce gratte-ciel né de la tragédie. "Cela a un sens", a-t-il insisté.

Lors de la même conférence de presse, le maire de New York Michael Bloomberg s'est une fois encore félicité de l'avancée des travaux sur le site, et de la renaissance du quartier du sud de Manhattan, où la population a doublé en 10 ans, pour atteindre 56.000 personnes.

"La route n'a pas été facile", a-t-il dit, "mais la vie est revenue".

Dimanche, à l'occasion du dixième anniversaire des attentats, le mémorial du 11-Septembre, vaste espace paysagé de trois hectares, y sera inauguré en présence du président Barack Obama.

Deux immenses bassins de granit y ont été creusés, à l'endroit exact où se trouvaient les tours jumelles du WTC. Sur les margelles, sont inscrits les noms des quelque 3.000 victimes des attentats du 11-Septembre et des premiers attentats contre le WTC en février 1993.

© 2011 AFP


Les prix des logements au Royaume-Uni ont baissé de 0,6% au moins d'août, selon des chiffres diffusés jeudi par la banque mutualiste Nationwide, qui pense que les prix pourraient continuer à baisser en raison du climat économique morose.

Le prix moyen d'un logement dans le pays s'est établi à 165.914 livres (environ 187.410 euros) le mois dernier, d'après le baromètre immobilier mensuel publié par Nationwide.

Sur un an, les prix s'affichent en baisse modérée de 0,4%, précise la banque.

"La faible demande et la hausse très graduelle du nombre de logements disponibles ont aidé à maintenir des prix stables depuis l'été dernier", a expliqué Robert Gardner, le chef économiste de la banque.

"Nous pensons que cette tendance va perdurer sur le reste de 2011, même si les risques de baisse des prix s'accroissent du fait de perspectives moins optimistes concernant la croissance au Royaume-Uni et dans le monde", a-t-il ajouté.

La croissance de l'économie britannique a fortement ralenti au printemps, selon des statistiques officielles qui ont été confirmées vendredi. Le produit intérieur brut du Royaume-Uni a progressé de 0,2% seulement au deuxième trimestre par rapport au précédent.

Howard Archer, économiste au cabinet IHS Global Insight, a pour sa part indiqué s'attendre à une baisse des prix immobiliers de près de 5% d'ici la mi-2012, sur fond de croissance molle, de hausse du chômage et de moral des ménages en berne.

© 2011 AFP


Truites, saumons et loutres s'ébattent dans des rivières autrefois véritables égouts à ciel ouvert: l'Agence britannique de l'environnement a publié mardi une liste des dix rivières dont la qualité de l'eau s'est le plus améliorée ces dernières années.

Les dix rivières sont localisées un peu partout, de la Tyne au nord à la rivière Dee à l'ouest et à la Tamise qui traverse Londres.

Cette dernière, déclarée "biologiquement morte" dans les années 50, a fait l'objet d'un travail considérable, au point d'être distinguée par un prix international (Theiss Riverprize).

Depuis avril 2005, 500 projets de restauration d'habitats naturels ont été menés, et 90 km de la Tamise remis en état. Des réglementations plus strictes ont encadré les rejets industriels.

Résultat: la Tamise accueille 125 espèces de poisson et le promeneur aura plaisir à parcourir le "Thames Path National Trail" qui longe notamment le château de la reine à Windsor.

Dans le sud du pays de Galles, les rivières étaient autrefois noires de charbon, et si polluées "qu'aucune vie n'y subsistait jusqu'aux années 1980", selon l'Agence de l'environnement.

La fermeture des mines il y a 30 ans et les travaux de restauration de la qualité de l'eau ont permis le retour des saumons, loutres, truites et anguilles dans la rivière Taff. Une championnat de pêche s'y est déroulé il y a deux ans.

La liste complète comprend les rivières Tyne, Waer, Mersey, Dee, Stour, Nar, Taff, Thames, Wandle et Darent.

"Les rivières britanniques sont en meilleure santé qu'elle l'ont été depuis 20 ans", a commenté Ian Barker, de l'Agence de l'environnement.

"Mais il reste encore plus à faire, nous avons des projets pour 9.500 miles (15.285 km) de rivières en Angleterre et dans le pays de Galles d'ici 2015, soit la distance du Royaume Uni à l'Australie".

Un directive européenne prévoit que les rivières atteignent un "bon état" écologique d'ici 2015.

Le ministère de l'environnement britannique a affecté en avril 110 millions de livres à la qualité des rivières.

Indice d'amélioration, la loutre a fait un retour massif: en 30 ans, le nombre de rivières abritant des loutres d'Europe a été multiplié par dix, selon une étude menée entre juillet 2009 et mars 2010 sur 3.327 rivières anglaises. Les loutres s'ébattent dans 58,8% des sites examinés, contre 5,8% en 1977-1979.

© 2011 AFP


Un riche promoteur immobilier chinois est en passe d'acheter une vaste surface en Islande pour un projet touristique d'un coût de 100 millions de dollars qui comprendra un parcours de golf, a rapporté mardi le Financial Times.

Huang Nubo, ancien responsable gouvernemental chinois, a signé un protocole de vente pour une superficie de 300 kilomètres carrés sur le territoire islandais, a précisé le journal.

M. Huang occupe le 161e rang des plus grandes fortunes mondiales, selon le classement 2010 du magazine Forbes. Sa société, le groupe Zhongkun, possède des infrastructures touristiques en Chine et dans le monde entier.

Il a auparavant occupé des postes au ministère de la Construction chinois ainsi qu'au département central de la Propagande, a indiqué le Financial Times.

Le promoteur chinois a signé un pré-accord de vente mercredi dernier avec des propriétaires terriens dont le gouvernement islandais, accord qui doit désormais être approuvé par Pékin et Reykjavik, a rapporté l'Iceland Review Online.

Placée sur la route entre l'Europe et l'Arctique, l'Islande est de plus en plus considérée comme ayant une position stratégique, la fonte des glaces ouvrant de nouvelles voies maritimes polaires et rendant les ressources minérales de cette région plus accessibles.

Le système bancaire islandais, disproportionné par rapport au reste de l'économie, s'était brutalement effondré en octobre 2008 à la suite de la crise financière mondiale, entraînant l'intervention du Fonds monétaire international (FMI) et une profonde crise dans un pays jusque là en plein boom économique.

La récession s'est néanmoins avérée moins brutale qu'initialement redoutée, selon le FMI et les économistes.

© 2011 AFP


Melbourne a délogé Vancouver en tête du classement semestriel des villes les plus agréables à vivre, selon la dernière étude, publiée mardi, d'une filiale du groupe de presse The Economist, qui classe Harare, la capitale du Zimbabwe, tout en bas du tableau.

La ville australienne devance la canadienne Vancouver, habituée des premières places ces dix dernières années, mais qui se retrouve cette fois-ci au troisième rang, juste derrière la capitale autrichienne, Vienne.

Parmi les dix villes les plus faciles à vivre figurent, outre Melbourne, trois autres cités australiennes: Sydney (6è), Perth et Adelaïde (8è toutes les deux).

Le Canada est lui aussi bien placé, avec Toronto et Calgary occupant respectivement les 4è et 5è places.

La capitale finlandaise Helsinki est au 7è rang et Auckland, en Nouvelle-Zélande, au 10è rang, a précisé cette étude réalisée par Economist Intelligence Unit.

Plusieurs critères sont entrés en ligne de compte pour ce classement: stabilité sociale et politique, taux de criminalité, accès à des soins médicaux de qualité, vie culturelle, environnement, scolarité et infrastructures.

"L'Australie, avec une faible densité de population et un taux de criminalité relativement bas, continue d'avoir sur son sol plusieurs des villes les plus agréables à vivre", a déclaré le responsable de l'étude, Jon Copestake.

"Malgré la hausse du coût de la vie, alimentée par la force du dollar australien, ces villes offrent toute une série de facteurs qui les rendent très attractives", a-t-il ajouté.

Paris arrive en 16è rang, Tokyo à la 18è. Aux Etats-Unis, la ville la mieux classée est Honolulu (26è). Londres est en 53è position, juste derrière Singapour.

Athènes, capitale d'un pays en crise, abandonne cinq places par rapport au classement précédent, et est désormais en 67è position.

Tripoli passe de la 107è place à la 135è.

Comme lors du précédent classement, Harare arrive en dernier, juste devant les capitales du Bangladesh, Dacca, et de la Papouasie Nouvelle-Guinée, Port Moresby.

© 2011 AFP


A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET