Tchernobyl sarcophage

Alors que l'Ukraine commémorait mardi 26 avril les 30 ans de l'accident nucléaire de Tchernobyl, la construction du sarcophage en acier censé protéger le site devrait s'achever fin 2017. Une solution provisoire qui laissera 100 ans à l'Ukraine pour effectuer le démantèlement du réacteur accidenté.

Immédiatement après la catastrophe, une première chape de béton avait été posée au-dessus du réacteur numéro 4. Au fil des années, cette structure s'est fissurée et menaçait de s'écrouler, exposant à l'air libre 200 tonnes de substances radioactives. Si des travaux ont été réalisés dans les années 2000, la communauté internationale s'est engagée à financer la construction d'une nouvelle chape plus solide.

 

La réalisation du sarcophage d'acier fut confiée en 2007 au consortium français Novarka (Bouygues et Vinci). La structure métallique est érigée à 300 mètres de la centrale, sur un terrain décontaminé et couvert de béton. Si l'opération visant à faire glisser l'arche au dessus de l'ancienne chape doit avoir lieu fin 2017, les systèmes internes doivent encore être installés, dont les ponts roulants ou les instruments de contrôle des risques incendie et du taux de radioactivité.

Quatre fois plus lourd que la Tour Eiffel, plus haut que la statue de la Liberté, plus large que le Stade de France... Avec ses 105 mètres de haut, ses 260 mètres de large et son poids total de 38.000 tonnes, le sarcophage serait "la plus lourde structure terrestre mobile", selon Nicolas Caille, directeur du projet chez Novarka. Le chantier mobilise 1000 à 1500 travailleurs obéissant à de strictes mesures de sécurité. Aucun cas de contamination ne serait à déplorer jusqu'à présent.

"Conçu pour durer 100 ans, ce dôme métallique devra résister à des conditions extrêmes, à savoir des températures comprises entre -43° et +45°, des tornades de catégorie 3 (vitesse de vents de 250 à 330 km/h) et des séismes de magnitude 7 sur l'échelle de Richter", selon l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN).

Le budget, qui s'élevait initialement à 432 millions d'euros dépasse aujourd'hui les deux milliards d'euros. L'Ukraine est censée prendre le relais pour financer l'entretien du sarcophage après 2017 et aura donc 100 ans pour effectuer le démantèlement du réacteur accidenté et transformer le site en une "zone écologiquement sûre". Un défi titanesque pour un pays actuellement ravagé par un conflit armé et dans l'impasse économique...

A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET