plu paris modification

Le Conseil de Paris a adopté ce lundi 4 juillet une modification du plan local d'urbanisme (PLU) de la capitale, visant à accélérer la transition énergétique, développer la place de la nature en ville et faciliter la création de logements accessibles à tous.

Pendant deux ans, Jean-Louis Missaka, adjoint à la Maire de Paris, a coordonné et animé un important travail de concertation afin de modifier le PLU de la capital et de faire de Paris une ville toujours plus « bienveillante, écologique et attractive », selon Anne Hidalgo.

Les modifications apportées concernent notamment la suppression des obligations de construire un parking pour les logements, afin de réduire les coûts de construction et la présence de véhicules en ville. Des normes maximales seront également fixées pour les bureaux. Le stationnement des vélos sera favorisé puisque que 3% des surfaces constructibles leurs seront dédiés (contre 2,25% auparavant). Des espaces seront par ailleurs réservés à la logistique urbaine (ELU) et serviront de trame « au nouveau paysage parisien de la logistique ».

Plus de 11 hectares supplémentaires seront protégés en tant qu'espaces verts, s'ajoutant aux 807 hectares déjà protégés, tandis que les toits-terrasses de plus de 100 m2 devront être végétalisés afin de « mieux lutter contre les ilots de chaleur et rafraîchir la ville ». Le nouvel article 15 du PLU reprend les objectifs fixés dans le Plan Climat Energie territorial et soutiendra les constructions sobres en énergie et soucieuses de l'origine des matériaux. Il évoquera également des sujets comme le traitement des eaux pluviales, la collecte des déchets, les performances énergétiques et environnementales des bâtiments.

En ce qui concerne le logement, le PLU propose un rééquilibrage entre l'est, où domine traditionnellement le logement, et l'ouest, largement consacré aux bureaux. Il s'agit de faire évoluer les usages et de développer la construction pour produire davantage de logements accessibles à tous : libre, intermédiaire et social. Dans les quartiers « déficitaires » en logement social, 30% des parcelles dédiées au logement portent sur le logement social tandis que dans les arrondissements non déficitaires, ces 30% devront être dédiés au logement intermédiaire.

La modification du PLU a été approuvée par la majorité socialiste et communiste, et pour la première fois depuis 2001, par les écologistes qui ont salué la demande de bâtiments moins gourmands en énergie, utilisant des matériaux recyclables, tout en déclarant qu'ils n'hésiteraient pas « à bloquer certains chantiers ». Nicolas Bonnet-Oulaljd (PCF) a salué un plan qui développe du logement social, avec 240 nouvelles réserves, et des équipements publics comme la possibilité d'ouvrir 5 000 nouvelles places de crèche au-delà de 2020.

A droite, les partis ont dénoncé un plan qui privilégie le logement, et notamment le logement social, au détriment des espaces verts. Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) dénonce un plan «idéologique et dirigiste » qui « bétonne » et « grignote ce qui pourrait être des espaces de respiration ».

A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET