architectes de l urgence

La fondation Architectes de l'urgence, qui apporte depuis de nombreuses années, en France et dans le monde entier son assistance aux victimes de catastrophes naturelles, technologiques ou humaines, répond déjà à la demande de plusieurs villes françaises et européennes, pour élaborer avec elles une stratégie d'accueil des réfugiés dans des abris temporaires d'urgence, et au-delà, de réhabilitation de bâtiments publics ou de lieux désaffectés.



a-PORTE-MAILLOT-640x468Il y-a du nouveau en ce qui concerne l'appel à projets urbains innovants « Réinventer Paris » : 75 équipes parmi les 372 ayant déposé un dossier de candidature à la mi-mai ont été admises à remettre une offre définitive d'ici novembre. Paris a donc choisi trois à quatre groupements pour chacun des 23 sites parisiens en passe d'être réinventés.


MOOC 2

 

L'ADEME et le Plan Bâtiment Durable vont créer la plateforme qui accueillera les premiers MOOCs sur la performance énergétique d'ici le premier trimestre 2016.


MAISON ARCHILa Maison de l'architecture en Île-de-France lance un appel à projets innovants sur le thème de l'architecture et du climat, à l'occasion de la Conférence Paris Climat 2015.


RIPAULTL'architecte né en 1953, est décédé le vendredi 10 juillet 2015.


CAPEBLe concours des Lumières de l'innovation mis en place par la CAPEB a été reconduit pour la 4ème année d'affilée. Il récompense l'innovation dans les métiers de l'artisanat du bâtiment.


SALARIES BTP CHALEURDe fortes vagues de chaleur étant annoncées depuis mardi 29 juin, les employeurs vont devoir prendre des mesures en vue de protéger les salariés exposés à la chaleur et au soleil.


JP.ChambetC'est l'histoire d'un dessinateur du bâtiment devenu investisseur et patron.

Le projet de serres à tomates chauffées par l'énergie du futur incinérateur, c'est lui. La réhabilitation de l'hôtel Le Paris, c'est encore lui. ECBL, la plus grosse PME indépendante de gros œuvre du département, c'est toujours lui. On le retrouve même à la vice-présidence de la Fédération du bâtiment et, depuis cette année, à la présidence du Rotary ! Mais qui est donc Jean-Pierre Chambet ?

Pas les piles Duracell comme Tapie dans une vieille pub,non, simplement « la passion et le challenge. Je veux éviter la routine », explique celui qui, à 60 ans, n'a pas du tout l'intention de couler une paisible retraite. À parcourir son CV, on aura compris qu'il aime le changement et s'y adapte aisément.

« Je n'ai rien fait exprès »

Ce fils d'artisan maçon, prend goût à la construction tout jeune. C'est en donnant des coups de main à papa qu'il rêve d'être architecte. « J'aimais le côté concret et utile. »

Finalement, il fera des études de dessinateur dans le bâtiment. Sans mal, il trouve du boulot chez un pavilloneur, puis dans plusieurs bureaux d'études de Niort, à Bordeaux, puis à Rochefort. « Pour chacun de mes postes, on m'a repéré et je me suis adapté avec bonheur. Je n'ai rien fait exprès ! »

Et à nouveau, alors que l'idée de partir le titille, après sept ans passés chez Rochefort Bâti-Conseils, la Soltra le débauche ! « En bureau d'études, j'avais fait le tour de la question, et là, j'ai appris le métier de conducteur de travaux. » L'optique, c'est de reprendre l'entreprise, mais hélas, elle fond les plombs. Et il faut rebondir. Qu'à cela ne tienne. On est en 1992 et Jean-Pierre Chambet créé ECBL (entreprise de construction bâtiment du littoral) avec neuf associés.

En 2015, il est toujours président de la SARL qui compte 19 actionnaires (la plupart sont là depuis le début) et 120 employés, contre 27 au départ. C'est la seule entreprise de gros œuvre de Rochefort et malgré les croche-pieds tendus par certains à la création, ce fleuron est une réussite. À son actif ici, le multiplexe, le musée Hèbre, l'hôpital Béligon, les bâtiments du port de plaisance, la Coupe d'Or et Fort Boyard pour ne citer que quelques chantiers.

Le secret de la diversification

Mais l'entreprenant Jean-Pierre Chambet a voulu, avec les actionnaires, diversifier l'activité en créant aussi Réno 17, entreprise de service de maçonnerie ; Sael, boîte d'enduit ; ainsi qu'un département immobilier pour faire de la promotion entre Rochefort et Royan. « Nous avons eu des années noires dans le bâtiment, et ces sociétés permettent de créer de l'activité. »

Aujourd'hui, cet homme d'équipe fidèle en affaires, souhaite transmettre sa société à des cadres d'ECBL. Il gardera deux danseuses : les opérations immobilières et ses projets de serres à tomates à Échillais (avec la chaleur de l'incinérateur), à Paris (avec du gaz produit par un site d'enfouissement de Véolia) et en Normandie (avec de la chaleur de bois récupérés). 22 ans après le début de l'aventure ECBL, Jean-Pierre Chambet est heureux d'être « moteur dans l'action ». Pourtant, il déplore que « dans un monde changeant et soumis à la finance, on ne dirige plus nos entreprises, on les subit et du coup, l'humain passe au second plan.»

Malgré cette pression croissante, il tient toujours à donner du sens à ce qu'il fait. Alors, s'il ne fait plus ni vélo, ni foot, il veut continuer à créer de la richesse et de l'emploi, « par plaisir. »


stade-de-NiceIl y-a du nouveau dans l'enquête sur la construction du Grand Stade de Nice : mardi 23 juin, la mairie de la ville a été perquisitionnée pour causes de potentielles irrégularités dans le PPP formé entre Vinci et la municipalité.


goubard-gerard-toulierSituée à Seiches-sur-Loir, l'entreprise a conçu et mis sur le marché un nouvel appareil, un manipulateur de plaques de plâtre, facile à utiliser. Un produit 100 % Goubard, fabriqué dans ses ateliers. Entretien avec Gérard Toulier, gérant de l'entreprise Goubard depuis 1993.

Quelle est l'histoire de l'entreprise Goubard ?

À l'origine, Louis Goubard était installé à Cheviré-le-Rouge. En 1938, il travaille le bois comme charron, réalise des barriques, des tombereaux. Très vite, il alliera l'acier et sera l'un des premiers à construire les remorques agricoles pour tracteurs.

Dans les années 1970, Pascal, son fils, lui succède...

Oui. Il innove et met au point les premières bennes basculantes à déchets. Bennes qui, aujourd'hui encore, constituent la production principale de l'entreprise. En 1992, le développement nécessite un déménagement à Seiches-sur-le-Loir. L'entreprise, qui fabrique des bennes et accessoires de manutention adaptables aux chariots élévateurs, tracteurs, matériel travaux publics, compte alors dix collaborateurs. Elle se concentre sur la fabrication de bennes, godets, potences. En 2000, elle compte 40 collaborateurs et a 40 produits en catalogue. En 2006, elle lance une nouvelle gamme de bennes et dépose un brevet pour un système de blocage automatique pour bennes à fond ouvrant.

Et aujourd'hui ?

Nous comptons une cinquantaine de collaborateurs et diversifions notre production pour, au-delà des réalisations standards, ajouter des réalisations innovantes, conçues par notre bureau d'étude.

Quelles sont les nouveautés ?

Cette année, c'est l'invention d'un manipulateur de plaques de plâtre, qui nous a valu la distinction Sageret "Élu produit du BTP par les professionnels". Grâce à un stockage vertical, cet appareil permet une manutention aisée pour un chargement par simple glissement à l'unité dans les camions. Ce produit, 100 % Goubard, a été conçu dans notre bureau d'études, fabriqué dans les ateliers, commercialisé par nos technico-commerciaux. Pour mener à bien la diversification, un technicien bureau d'études a été embauché. En 2014 et 2015, un vaste programme d'investissement de 450 000 € sur l'ensemble de l'usine permet de mener à bien ce programme qui s'attache à développer un savoir-faire « made in France », non délocalisable, transmis au sein même de l'entreprise par l'apprentissage.

Chiffres clés : 50 collaborateurs, 4 500 m2 d'ateliers, 5,2 millions d'euros de chiffre d'affaires. Clients en France, Belgique, Espagne, Portugal, Suisse.


A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET