Error in function loadImage: The image could not be loaded.

Error in function redimToSize: The original image has not been loaded.

Error in function saveImage: There is no processed image to save.

DominicaLizarazuIsover, entreprise d'isolation responsable et filiale de Saint-Gobain, nomme Dominica Lizarazu directrice marketing. 


Cette nomination prendra effet le 1er février 2013, en remplacmeent de Benoit Lefèvre qui occupera de nouvelles fonctions au sein du groupe Saint-Gobain.


CPPhilippeBamas-1 copiePhilippe BAMAS est nommé Directeur général de Spie batignolles nord, filiale régionale du groupe Spie batignolles. 
Il était précédemment le Directeur du développement commercial de Spie batignolles.


hager franceSophie Breton est nommée au poste de Directeur Général pour la filiale France de commercialisation des produits Hager.

Dans le communiqué publié, le groupe Hager précise:


logo mediation_creditComme l'indique le site du ministère de l'économie et des finances, Jeanne-Marie Prost a été nommée médiatrice nationale du crédit aux entreprises.

"Sur proposition de Pierre Moscovici, Jeanne-Marie Prost a été nommée le 4 janvier 2013, médiatrice nationale du crédit par le Président de la République.

La médiation du crédit s’adresse à toute entreprise qui rencontre avec sa ou ses banques des difficultés de financement ou de trésorerie. Elle est fondée sur un partenariat entre l’Etat, la Banque de France et les banques françaises et étrangères installées en France membres de la Fédération bancaire française. L’accord de place qui fonde ce partenariat sera renouvelé en janvier, notamment pour assurer la pleine collaboration de la médiation avec le réseau des commissaires au redressement productif animé par le ministère du redressement productif.

La médiation du crédit est présente dans l’ensemble des départements au plus près des entreprises, afin de garantir des délais de réponse rapide. Entre 2008 et 2011, la médiation du crédit affiche un taux de réussite de plus de 60 % sur plus de 27 000 dossiers d’entreprises traités, concernant près de 260 000 emplois."


Le 21 décembre dernier, Gérard Quevillon, 64 ans, restaurateur implanté à Cherbourg en Basse-Normandie, a été élu à la tête du Régime Social des Indépendants.

Retrouvez le communiqué de la RSI sur cette élection: 

 

Gérard Quevillon, élu président de la caisse RSI de Basse-Normandie le 6 décembre puis, administrateur national le 17 décembre, a été réélu à la présidence nationale du RSI pour un nouveau mandat de six années après un premier mandat exercé sur la période 2006-2012.

Gérard Quevillon entend notamment approfondir le travail déjà engagé au service de la protection sociale des chefs d’entreprise indépendants assurés du RSI :

« Je ressens la responsabilité qui pèse sur moi avec cette réélection à la présidence du RSI dans un contexte de crise qui touche les travailleurs indépendants. J’y ajoute la fierté d’être en capacité de pouvoir prolonger mon action pour faire progresser la protection sociale des indépendants et consolider leur régime. J’exprime aussi la satisfaction de collaborer avec le nouveau conseil d’administration et l’ensemble des acteurs qui font vivre le régime au quotidien tant au niveau national que du réseau » a déclaré Gérard Quevillon dès l’annonce de sa réélection.

Composition du conseil d’administration de la caisse nationale du RSI

Le conseil d’administration national du RSI est composé de 50 administrateurs représentant les 30 caisses régionales élus au sein de leur conseil respectif le 17 décembre. La représentation nationale des caisses régionales est prévue selon les conditions suivantes :  

- 42 représentants des 28 caisses communes aux groupes professionnels des artisans, industriels et commerçants et des caisses des DOM à raison d’un représentant par caisse de base et deux représentants au-delà de 150 000 ressortissants ;

- 8 représentants des 2 caisses du groupe des professions libérales.

Le taux de féminisation s’élève à 14 % avec 7 femmes administratrice


Quatre projets issus des quartiers en rénovation urbaine, à potentiel de développement, récompensés par un prix national 


Une initiative de la Fondation FACE et de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) pour encourager et soutenir les projets à potentiel, créateurs d’innovation sociale et de cohésion dans les quartiers en rénovation urbaine. Co-organisé en partenariat avec l’Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances (Acsé), l’Union Sociale pour  l’Habitat (USH), GDF SUEZ et Terre Plurielle, la Fondation d’entreprise de Bouygues Construction.

Le 30 octobre 2012, le jury national du Concours « S’engager pour les quartiers » a désigné les quatre lauréats nationaux de cette 2ème édition :

- Le Mât Drôme avec le projet « Terre en Partage, une avant-garde urbaine » à Valence (26), pour le prix « Innovation sociale et sociétale » parrainé par GDF SUEZ ;
- La Coursive Boutaric à Dijon (21), pour le prix « Création d’activité et développement économique » parrainé par l’Acsé ;
- Le CIDFF 78, avec le projet « Accompagnement renforcé des femmes vers l’emploi et l’autonomie » à Mantes-la-Jolie (78), pour le prix « Insertion professionnelle » parrainé par Terre Plurielle, la Fondation d’entreprise de Bouygues Construction ;
- Le VoisinMalin de Courcouronnes (91), pour le prix « Vie quotidienne et lien social » parrainé par l’Union Sociale pour l’Habitat.

Créateurs d’innovation sociale, d’activités économiques, favorisant l’insertion professionnelle et créant du lien social, ces 4 projets ont été choisis pour leur impact sur les quartiers. Au-delà de la dotation obtenue (10 000 euros chacun), les lauréats seront accompagnés et soutenus par les organisateurs et les partenaires de l’opération. Objectif : modéliser et déployer ces 4 projets dans d’autres territoires politiques de la ville.

Les 4 lauréats concourent désormais pour le Grand Prix 2012 (10 000 euros supplémentaires). 


Sur proposition d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Guy Amsellem a été nommé par décret du Président de la République le 5 décembre 2012, président de la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Né en 1960, Guy Amsellem est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1984) et de l’Ecole Nationale d’Administration (promotion Fernand Braudel, 1987). Il a débuté sa carrière au ministère de la Culture et de la Communication, notamment comme conseiller technique au cabinet du ministre délégué à la communication (1991-1992), avant de devenir directeur de cabinet du ministre délégué au logement et au cadre de vie (1992-1993), rapporteur à la Cour des Comptes (1993-1994), directeur général de l’Union centrale des Arts décoratifs (1994-1998) et de revenir au ministère de la Culture et de la Communication comme délégué aux arts plastiques (1998-2003). Commissaire général de “ Nova Polska, une Saison polonaise en France ” (2004-2005) et président de l’Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux depuis 2008, il était depuis décembre 2010 directeur de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette.

Il succède à la tête de la Cité de l’architecture et du patrimoine à François de Mazières, devenu député à la suite des élections législatives de juin 2012. La Cité de l’Architecture et du Patrimoine a été inaugurée en septembre 2007. Elle regroupe le musée des Monuments français, l’Institut français d’architecture (IFA) et l’Ecole de Chaillot. Elle a accueilli en 2009 l’exposition sur le Grand Paris. Guy Amsellem aura pour mission d’impulser à la Cité de l’architecture et du patrimoine un nouvel élan, au cœur des problématiques urbaines d’aujourd’hui. Il se traduira notamment par une réflexion approfondie sur le dialogue entre patrimoine et architecture, par le développement de la diffusion de la culture architecturale et urbaine en favorisant des dynamiques créatives, interactives et ludiques et par l’inscription de l’institution au sein d’un réseau national et international d’établissements culturels, d’enseignement supérieur et de recherche.


Primagaz vient de recevoir, le Trophée Sett d’Or de l’innovation lors du Salon SETT de Montpellier, n°1 des salons pour les professionnels de l’Hôtellerie de Plein Air. Ce prix récompense le générateur d’eau chaude instantanée Rinnai pour ses qualités innovantes et pour la réelle plus-value qu’il apporte au monde de l'hôtellerie de plein air. Le jury du Trophée, composé de professionnels, a salué les performances du système proposé par Primagaz, qui permet d’obtenir instantanément de l’eau à une température précise et constante, même en cas de très forts débits. De plus, par rapport à une chaudière traditionnelle, la technologie Rinnai permet de réaliser jusqu’à 40% d’économies d’énergie.

Rinnai, la production d'eau chaude révolutionnée Le système Rinnai est composé d’unités de production d’eau chaude de 55kW. Compactes et modulables, elles fonctionnent au gaz et permettent de chauffer instantanément des quantités d’eau importantes (1m3 par heure en continu). RINNAI offre la garantie d’une température d’eau toujours constante quels que soient les débits d’eau demandés. Le réglage de la température est piloté et réglable électroniquement permettant ainsi de prévenir tout risque de douches froides ou de brûlures. RINNAI répond également aux problématiques d’hygiène relatives à la légionellose.

En effet, l’eau chaude n’est pas stockée mais produite instantanément. Au préalable, l’eau est portée à 65°C afin d’assurer la destruction des bactéries et est ensuite automatiquement mise à la température souhaitée en sortie. Garanti 5 ans* et fabriqué à partir de matériaux haut de gamme (Inox, Cuivre, Aluminium), RINNAI est remarquable de fiabilité et de durabilité même dans le cas d’utilisations intensives. * Hors pièces détachées. Les pièces détachées sont garanties 2 ans. Des économies d’énergie garanties Rinnai utilise le principe de condensation qui permet de récupérer de l’énergie traditionnellement évacuée avec les fumées. Cette technologie alliée à des brûleurs micro-modulants permet de générer jusqu’à 40% d’économies d’énergie par rapport à une chaudière traditionnelle. De plus, l’eau est produite instantanément et ne nécessite donc pas de ballon de stockage. Ainsi, il n’y a aucune perte énergétique liée aux parois. Pour encore plus d’économies, le générateur à gaz RINNAI peut facilement être couplé à une installation solaire thermique.


Le conseil d’administration de la FNAIM Paris Ile-de-France a réélu à l’unanimité Gilles Ricour de Bourgies au poste de Président de l’organisation syndicale. Il assumera cette responsabilité pour un second mandat de 3 ans. « Les professionnels de l’immobilier de l’Ile de France attendent une politique du logement ambitieuse qui aborde de front les vraies questions. Le temps des décisions est venu. Il y a urgence à agir, notamment en Ile de France où la crise du logement est aiguë.

En tant que Président de la FNAIM Paris Ile de France, mes priorités pour les 3 prochaines années sont le Grand Paris de l’immobilier, le Grand Paris de la sécurité, le Grand Paris du développement durable et le Grand Paris de la construction en relation avec les organisations patronales du bâtiment et des promoteurs. Véritables acteurs de la Cité, les professionnels de l’immobilier doivent être entendus. Je suis fier qu’ils m’aient renouvelé leur confiance pour les accompagner dans ces combats qui nous attendent » commente Gilles Ricour de Bourgies. Philosophe de formation et diplômé de la Sorbonne, il a créé plusieurs entreprises à taille humaine - dont Surfaces, France Surfaces et Surfaces Gestion - spécialisées en transaction, en administration de biens ou en marchand de biens portant sur des transformations lourdes. Son engagement syndical ne s’est jamais démenti : adhérent depuis 1989 à la Chambre FNAIM Paris Ile-de-France, il est nommé Président-adjoint en 2003 après avoir rejoint le conseil d’administration en 1996. En 2010, il est élu Président de la Chambre pour un premier mandat de 3 ans.

Il participe à plusieurs autres organisations professionnelles françaises et internationales dont :

  • la Région FNAIM Ile de France en tant que Président de 2007 à 2010 ;
  • la Fédération nationale de l’immobilier FNAIM, en tant que Président délégué et Président de la Commission Internationale depuis 2002 ;
  • le MEDEF Ile de France, en tant que membre du conseil d’administration depuis juillet 2010 ;
  • l’ICREA (International Consortium of Real Estate Associations), en tant que Vice-président ;
  • la NAR (National Association of Realtors), qui regroupe plus d’un million d’adhérents, en tant que membre du Board of directors. Gilles Ricour de Bourgies est ainsi le premier Français membre de cette structure.

À l’occasion des Journées Professionnelles de la Construction 2012, la CAPEB a annoncé les résultats du concours « les Lumières de l’innovation 2012 ». Dans la catégorie « Démarches », réservée aux artisans du bâtiment, le premier prix revient à Domocreuse S.A.R.L., pour son groupement de 25 artisans. Côté « Produits et Services pour les entreprises », l’entreprise Distrame S.A. arrive à la première place pour son système d’accompagnement personnalisé dans l’utilisation de la caméra thermographique Dans les deux catégories, la CAPEB a choisi de récompenser des entreprises qui illustrent parfaitement le dynamisme de l’innovation dans l’artisanat du bâtiment.


A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET