20131112 175342 tarkett logo1Les ventes du groupe français Tarkett, fabricant de revêtements de sols, ont continué à progresser au troisième trimestre, toujours soutenues par le segment Sport, mais la performance opérationnelle a pâti de la hausse des matières premières.

Le groupe a publié mardi un chiffre d'affaires en hausse de 2% à près de 840 millions d'euros. A périmètre et changes constants, la croissance organique ressort à 3,4%, selon un communiqué.

Ce rythme est inférieur à celui du deuxième trimestre (+5,3%), mais le groupe rappelle que la base de comparaison du troisième trimestre sur un an était élevée, ce qui va encore être le cas au quatrième trimestre.

Tarkett souligne que les hausses de prix de vente qu'il a mises en place plus tôt dans l'année "commencent à porter leurs fruits", en couvrant en partie l'inflation des matières premières et des transports.

Les ventes du trimestre écoulé ont continué à être portées par le dynamisme du pôle Sport (près de 12% de croissance organique).

Le segment Amérique du Nord a amélioré sa performance (+4,3%), tandis que le segment Europe-Moyen Orient (EMEA) était moins bien orienté (+0,9%) pénalisé par "une activité en retrait en France et au Royaume Uni", a expliqué le groupe.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a atteint 98 millions d'euros, soit une marge d'Ebitda ajusté de 11,6% du chiffre d'affaires, en repli de 0,7 point par rapport au même trimestre de 2017.

Le chiffre d'affaires est inférieur au consensus de Bloomberg, mais l'Ebitda est conforme.

Tarkett explique que sa rentabilité a été affectée par la hausse "très significative" des matières premières et du transport, mais aussi par des effets de changes négatifs sur le dollar australien et le real brésilien.

Le président du directoire par intérim, Fabrice Barthélemy, cité dans le communiqué, a salué un trimestre "dynamique". Il a indiqué que le groupe allait se concentrer "sur l'amélioration pérenne de la rentabilité" notamment par des "augmentations de prix de vente" et "le redressement de la performance industrielle en Amérique du Nord", où deux sites de production ont connu des difficultés.

Le dirigeant table aussi sur "l'accélération des réductions de coût" et la mise en oeuvre de "synergies avec Lexmark", un fabricant de moquette commerciale pour l'hôtellerie dont l'acquisition vient d'être finalisée fin septembre.

Dans ses perspectives, le groupe s'attend à un niveau d'activité "globalement bien orienté". Il prévoit que les hausses de prix devraient compenser pour 40% l'inflation des matières premières, de l'énergie et des transports.

Sur les neuf premiers mois, les ventes (2,16 milliards d'euros) sont en baisse de 1,4%, mais en hausse de 3,2% en organique. La marge d'Ebitda ajusté est en repli de 2,1 points à 9,9%.

sbo/jmi/az

 

Paris, 23 oct 2018 (AFP) - © 2018 AFP

A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET