Stade-Gerland-RWC2007Le projet du Grand Stade de Lyon vient de franchir un nouveau cap, mardi 12 février un accord a été signé entre l'Olympique Lyonnais et le groupe Vinci pour la construction de l'enceinte qui accueillera des matchs de l'Euro 2016.


alt

Les architectes Brigitte Hellin et Hilda Sebbag ont achevé, la première tranche de la transformation d'un hôpital du XVIIe siècle en campus universitaire, à proximité du centre ancien de la Ville.


"Réhabilitation durable" est le 4ème appel à projets lanc par l'ADEME de la région Ile-de-France. Fortement urbanisée et avec un parc immobilier vieillissant, la région compte mettre aux centre des constructions la prise en compte des règles thermiques.


Maison du_batiment_rennes_vue_ext2

La Maison du Bâtiment à Rennes a été créée en 1977 par l’architecte Georges Maillols. Après un an de travaux de rénovations, le siège de la Fédération Départementale du Bâtiment et des Travaux Publics réouvre ses portes et répond désormais aux nouvelles exigences environnementales en vigueur.


250x250 manif2-fixe

Programmée depuis quelques semaines, la manifestation instiguée par la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment a reçu une forte mobilisation.

 

Le 18 janvier, c'est environ 400 artisans venus de toute l'Ile-de-France qui se sont mobilisés en plein coeur de Paris, devant le palais Bourbon.


Le groupe BARNES International, spécialisé dans les bien immobiliers de luxe, revient sur l'année 2012, une année marquée par un importante chute des ventes alors que les tarifs restent relativement stables.

Dans son communiqué, le groupe Barnes explique:

"L'immobilier de luxe à Paris : une baisse des prix moindre que celle du nombre de transactions

2012 aura été l'année du décrochage pour l'immobilier de luxe à Paris. Le nombre de transactions a baissé de 42 % pour les biens d'une valeur supérieure à 2 millions d'euros. Ce recul ne s'est cependant pas accompagné d'une baisse de prix proportionnelle : celle-ci est en effet comprise entre -10% et -15 %.

La baisse du nombre de transactions est un peu moins importante pour les biens d'une valeur inférieure à 2 millions d'euros en atteignant –28 %. En 2012, les prix se sont maintenus à un niveau élevé sur ce type de biens sans qu'on ait pu constaté de baisse de prix. [...]

Le brusque ralentissement que connaît aujourd’hui l'immobilier de luxe était, à la fois, prévisible mais la surprise vient qu'il était attendu dès 2009-2010.

La conjugaison de la crise de l’euro, des élections et de la fiscalité française a incité les vendeurs à accélérer le processus de mise en vente alors que les acquéreurs sont moindres. [...]

Concernant l'année 2013, la prudence reste de mise. Le contexte économique complexe et la gestion du gouvernement peu lisible se traduisent par une réelle inquiétude de la part des vendeurs et des acquéreurs de biens immobiliers. Le marché devrait donc rester hésitant au cours du 1er trimestre 2013 avec un faible niveau de transactions mais reprendre progressivement dans le courant du 2e trimestre avec une lente correction des prix."


L’Etablissement public d’aménagement de La Défense Seine Arche et le groupement de promoteurs Altaréa-Cogédim / Eiffage Immobilier ont signé le 11 décembre 2012, l’acte de vente pour la construction à Nanterre d’un programme mixte d’environ 23 000 m2.

Dans un communiqué, l'EPADESA revient sur cette signature:

"Situé à proximité immédiate de la gare Nanterre-Université et de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, le programme « Quartett » s’intègre dans le projet Coeur de quartier (phase 1) de la ZAC Seine Arche, et dans un site en pleine mutation : construction de la nouvelle gare multimodale Nanterre-Université, restructuration en profondeur du quartier des Provinces Françaises (ZAC aménagée par la SEMNA). Le programme « Quartett », dont la construction doit démarrer courant janvier 2013 pour une livraison fin 2014 est la première pierre d’un quartier animé et attractif qui sera achevé d’ici 2018.

Les quatre volumes qui composent le programme se situent le long du boulevard des Provinces Françaises, au-dessus de commerces. L’architecte Jean-Paul Viguier a dessiné les quatre bâtiments comme résolument contemporain en étirant les formes (balcons extérieurs) et en jouant sur les transparences. Des jalousies métalliques finement ciselées animent les façades et préservent l’intimité des résidents. Le végétal tient une place importante dans cette composition : les étages supérieurs bénéficient de terrasses, côté jardins les appartements profitent d’un environnement végétal foisonnant : arbres, prairie fleurie, graminées, vivaces.

« Quartett » a fait le choix d’une certification NF Logement Démarche HQE et intègre les normes de qualité et de confort les plus exigeantes. En matière d’énergie, la résidence prétend au label Bâtiment Basse Consommation Effinergie.

A propos de Coeur de quartier

Le projet Coeur de quartier se décompose en deux phases et prévoit d’ici 2018 la construction de 120 000 m2 de logements, bureaux et commerces. D’un point de vue urbain, le projet vise à mieux relier le quartier Anatole France, la gare Nanterre Université, et le quartier des Provinces françaises, à l’axe des Terrasses. Une rue commerçante, en rez-de-chaussée des immeubles, animera le quartier. La consultation de promoteurs pour la 2ème phase sera lancée début 2013 par l’EPA."


Le groupe Bouygues Construction annonce par le biais d'un communiqué l'obtention d'un contrat à Paris grâce à ses engagements énergétiques.

Ce communiqué précise:

"Bouygues Bâtiment Ile-de-France a signé la première garantie de résultats énergétiques (GRE) sur un projet scolaire neuf de la Ville de Paris. Cet engagement a été pris dans le cadre d'un contrat pour la construction d'une école maternelle de 10 classes et la requalification des deux écoles élémentaires existantes et entourées de verdure du groupe scolaire Binet (18e arrondissement). Ce projet exemplaire est conçu par l'agence d'architectes mandataire DeSo associés et le bureau d'étude Betom-Cap Terre.

Un haut niveau d'exigences environnementales a été fixé par la Ville de Paris. Cette dernière demandait le respect de son Plan Climat, avec un objectif de consommation d'énergie inférieure à 80 kwhep/m²/an(1) pour les écoles restructurées et à 50 kwhep/m²/an pour l'école neuve. La certification HQE® de l'école maternelle neuve avec trois cibles (« gestion de l'énergie », « maintenance » et « confort hygrothermique ») au niveau très performant était aussi exigée.

Bouygues Bâtiment Ile-de-France s'est engagée à aller au-delà des objectifs fixés à l'école maternelle neuve, en proposant une amélioration du profil HQE® sur plusieurs cibles (chantier à faibles nuisances, confort olfactif, qualité sanitaire de l'air et de l'eau). La société a également proposé une garantie de consommation de chauffage de l'école maternelle.

De plus, soucieuse de répondre aux attentes du plan biodiversité de la Ville de Paris et de protéger concrètement l'environnement local, Bouygues Bâtiment Ile-de-France a lancé une démarche de préservation de la biodiversité dans cette école. La société a travaillé avec un écologue, qui sera associé au suivi du chantier, pour définir les éléments de verdure (jardins, arbres) et les espèces animales présentes sur le site (merles, mésanges bleues, accenteurs) et déterminer une organisation des travaux permettant de les protéger. L'entreprise s'est engagée à tester l'opération Binet selon le référentiel « Biodiversité urbaine », développé par Elan, filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France. Ce référentiel permet d'évaluer la prise en compte de la biodiversité lors d'une opération immobilière en milieu urbain.

Ce contrat illustre la stratégie de Bouygues Construction, qui souhaite devenir un leader de la construction durable. Le Groupe est pionnier dans l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments et a pris des engagements forts en faveur de la biodiversité. Fin 2010, Bouygues Construction a signé le premier contrat de performance énergétique (CPE) en logement, puis le premier CPE dans une copropriété début 2012. Il a aussi signé des garanties de performance énergétique sur de grands projets comme le futur Ministère de la Défense à Balard et le futur Palais de Justice de Paris." (1) Unité de mesure de la consommation d'énergie primaire par mètre carré et par an.


logo-citedessciences

Ce projet architectural vise à améliorer le confort des visiteurs sans fermer l'établissement pendant la durée des aménagements.

Les abords du bâtiment, son parvis, son hall d'accueil, voici les éléments qui seront transformés durant la phase de travaux qui s'étalera sur plusieurs années.

Aujourd'hui, la livraison de la première tranche a permis de réaménager tous les espaces situés au nord du site : le parvis extérieur et le vestibule nord du grand hall.

Ce projet d'envergure repose sur deux principes:

"- Renforcer la lisibilité des espaces majeurs, des directions, des cadrages et des panoramiques en favorisant une lecture globale et simplifiée d’un lieu complexe,

- Enrichir la convivialité de ses abords et de ses espaces publics intérieurs en mettant en place des transitions progressives de la ville vers la Cité, en assurant une continuité visuelle des nombreux services que le musée devra offrir à ses visiteurs."

L’ ambition est à la mesure du site et de l’importance du flux de visiteurs. Il concerne 3 ha extérieurs et 7 500 m² intérieurs pour une capacité d’accueil de 4,5 millions de visiteurs par an.

Source: Ministère de la culture et de la communication


Ile-de-France : les prix des terrains à bâtir à leur plus bas niveau depuis 2007

L'Observatoire régional du Foncier (l'ORF) a présenté mardi 18 décembre sa deuxième note de conjoncture 2012. Nouveautés : outre un zoom sur le Val-de-Marne, la Note exploite pour la première fois les données de la base Demande de Valeurs Foncières, éditée par la Direction des Finances publiques (la DGFIP) à Bercy.

La présentation de synthèse des chiffres 2012 a été complétée par celle de l'activité enregistrée par les notaires, les établissements publics fonciers, les organismes de HLM, les promoteurs immobiliers et les aménageurs-lotisseurs.

De façon générale, à la fin 2012, les transactions sont en baisse, de -10% à -19% par rapport à 2011 selon les segments de marché, tandis que les valeurs des terrains sont à leur plus bas niveau depuis 2007. Cependant, le prix moyen du mètre carré de logement neuf a continué d'augmenter légèrement : à fin juin, 3 746 €/m² pour les maisons individuelles (+1,2%), et 4 963 €/m² pour les logements collectifs (+1,3%).

Ce qui fait dire à Michel Dulimon, représentant les organismes HLM de la région :

"Le foncier n'est pas seul responsable de la hausse des prix du résidentiel. Il faudrait se pencher sur la hausse des coûts de construction du fait de l'empilement des normes nouvelles, et sur le poids des taxes. Enfin, en ce qui concerne le logement social, les conditions de prêt, dune part, et le niveau de la TVA, d'autre part, seront déterminants."

Un consensus s'est établi entre les participants sur la poursuite de ces tendances en 2013, la contraction du marché des terrains notamment, sans visibilité encore sur les effets de la nouvelle fiscalité des plus-values de cession de terrains : provoqueront-elles une libération de foncier en 2014 ?

Plus généralement les incertitudes dominent sur la capacité d'inflexion du marché en 2014, année électorale. D'autre part, les effets positifs des lois et réformes Duflot ne sont attendus qu'à moyen terme.

Le Val-de-Marne au-dessus de la moyenne régionale

Enfin, la Note innove en déclinant à l'échelle territoriale du Val-de-Marne les données traitées à l'échelle macro-économique de la région. Le marché foncier du département semble avoir trouvé sa place entre un ouest parisien cher et les secteurs orientaux plus lointains de la région, aux prix moins élevés.

L'effet de la proximité parisienne reste fort, ainsi que l'attractivité de l'axe Seine : en effet, les prix des terrains constructibles sont en hausse constante depuis 2007. Le prix moyen d'un terrain est remonté de 238 000 € en 2007 à 375 000 € en 2010 (+57%), après une baisse passagère en 2008 et 2009. En 2011, ce prix atteignait même presque 430 000 €. Il retombe cependant à 402 000 € en 2012 (-6%). Par comparaison, le prix moyen de vente des terrains à Paris et dans la petite couronne est enregistré par les notaires à un peu moins de 350 000 € en 2012.


A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET